Le piment de cayenne (Capscicum frutescens)

Rubrique

Encore appelé « chilli », le piment de Cayenne est couramment utilisé dans les cuisines d’Asie ou d’Amérique latine, nettement moins chez nous. Les piments les plus « explosifs » nous viennent d’ailleurs du Mexique, de Jamaïque ou encore de Thaïlande. Si son usage immodéré irrite la muqueuse gastrique, le piment de Cayenne n’en est pas moins une plante médicinale de choix, appréciée entre autres comme analgésique naturel, notamment en cas de rhumatismes ou de maux de dos.

Les petits fruits rouges du piment de Cayenne sont utilisés tant en cuisine qu’en phytothérapie. Ils contiennent de nombreux flavonoïdes, des saponines, des caroténoïdes et une quantité appréciable de vitamine C. Mais c’est sa capsaïcine qui lui donne à la fois son piquant et ses vertus médicinales.

> Le piment de Cayenne utilisé sous forme de cataplasme en application externe soulage les douleurs et a une action anti-inflammatoire. Il est utile en cas de névralgies, de migraines, de douleurs lombaires et musculaires, de rhumatismes, d’arthrose… Il agirait aussi contre les démangeaisons du psoriasis.

> Le piment de Cayenne stimule également la digestion et la circulation sanguine.

> Sa teneur en vitamine C et son action antibactérienne et antiseptique nous protègent contre les virus et les bactéries. Le piment de Cayenne est également anti-oxydant et la capsaïcine ralentirait la croissance des cellules cancéreuses.

> En cuisine, le piment relève de nombreux mets et c’est un must dans certains plats d’Asie ou d’Amérique latine.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Additifs alimentaires : mieux les connaître pour éviter leur toxicité
Rhumatismes et maux de dos : les prescriptions du Dr Valnet
Les clés de l'alimentation santé - L’essentiel à savoir dans votre cas
Et si vous manquiez de vitamine D ?