Le Riz : les 4 meilleures associations santé

Rubrique

Basmati, brun, noir, blanc… à chaque riz ses vertus et ses modes de préparation. Il adore tous les légumes et même les algues, ces fantastiques légumes marins !

LES PETITS SECRETS
Évitez le riz blanc « cuisson rapide » dont l’index glycémique élevé est l’ennemi du diabétique et de la silhouette. Et choisissez de préférence un riz d'Espagne, de Camargue ou de région méditerranéenne, car le sol y est moins chargé en arsenic que dans certaines régions d'Asie ; évitez notamment ceux du Bangladesh et d’Inde.

ANTICHOLESTÉROL : RIZ + AMANDE
Le riz complet (brun) renferme des trocotriénols, une forme de vitamine E, et des polyphénols anticholestérol, notamment l’acide férulique et les oryzanols. Les amandes comme les noix apportent, elles, de bons gras protecteurs cardiaques et hypocholestérolémiants.

ANTICANCER : RIZ + BROCOLI
Le riz contient des protéines particulières, les lectines, qui pourraient bien empêcher la croissance des cellules cancéreuses. En attendant de nouvelles études, rien n’empêche d’associer notre bon riz à l’un des aliments champions anticancer, le brocoli.

ANTI-DIARRHÉE : RIZ + BOUILLON DE LÉGUMES
Le riz, naturellement sans gluten donc super digeste, et son eau de cuisson « calment les intestins » ; le bouillon de légumes hydrate et renouvelle le stock des minéraux perdus.

AMI DE LA THYROÏDE : RIZ + ALGUES
Le sélénium du riz convertit les hormones thyroïdiennes en une forme active. Les algues renferment de l’iode, minéral clé de la thyroïde.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

D'ici ou d'ailleurs, les points qui guérissent
Mon cahier de radiesthésie
Additifs alimentaires : mieux les connaître pour éviter leur toxicité
Rhumatismes et autres maux articulaires