Le stress oxydatif

Rubrique

Notre organisme est le théâtre permanent d’un affrontement dantesque entre d’innombrables armées d’antioxydants et de radicaux libres. Un stress oxydatif apparaît à chaque fois que le combat tourne en défaveur des antioxydants. Lorsqu’il s’installe durablement, ce stress oxydatif conduit à un vieillissement prématuré de l’organisme et favorise le développement de nombreuses pathologies. Une alimentation bien choisie aide le corps à ne pas se laisser déborder par les radicaux libres.

LE PHÉNOMÈNE D'OXYDATION
Quelle relation entre la rouille, les craquelures du caoutchouc, le rancissement du beurre ou le brunissement rapide de la chair d’une pomme coupée ? Le phénomène d’oxydation. Cela ne vous émeut peut-être pas beaucoup, mais sachez que le même phénomène se produit également à l’intérieur de votre corps ! Pourquoi un morceau de pomme coupée brunit-il ? Parce qu’il se produit un phénomène d’oxydation au contact de l’air, plus précisément au contact de l’oxygène. En fait, le plus puissant oxydant n’est autre que l’oxygène, dont nous avons un besoin vital ! Nos cellules brûlent sans cesse l’oxygène transporté jusqu’à elles pour produire l’énergie nécessaire à leur fonctionnement. Mais à l’image de la fumée produite par une bûche brûlant dans une cheminée, le processus entraîne la fabrication de sous-produits toxiques : les radicaux libres de l’oxygène. Un organisme en bonne santé parvient à les neutraliser, mais, sous l’effet d’un certain nombre de facteurs exogènes ou endogènes, un emballement de réactions radicalaires peut se produire, plaçant l’organisme en état de stress oxydatif.

LE STRESS OXYDATIF, C'EST QUOI ?
Commençons d’abord par planter le décor : le corps est constitué de cellules ; les cellules sont constituées de molécules ; les molécules sont formées d’un ensemble d’atomes ; ces atomes sont entourés d’électrons réunis par paires. Un radical libre est un atome ou un fragment de molécule devenu instable à la suite de la perte d’un électron de sa structure chimique. Pour retrouver sa stabilité, il va «emprunter» à un voisin l’électron manquant, le transformant à son tour en radical libre. Dès lors, le voisin n’a d’autre alternative que de devenir lui-même un voleur d’électron. Le phénomène d’oxydation se propage donc par effet domino, avec le risque de voir les radicaux libres devenir trop nombreux.
Il y a stress oxydatif  lorsque la prolifération des radicaux libres excède la capacité de l’organisme à les neutraliser.

LES CONSÉQUENCES SUR LA SANTÉ
Une production excessive chronique de radicaux libres accélère le vieillissement de l’organisme et favorise la survenue ou l’aggravation de nombreuses pathologies, surtout de type inflammatoire ou dégénératif. Voici une liste non exhaustive de maladies où le stress oxydatif joue un rôle indéniable : cancers, diabète, maladies neurodégénératives (Parkinson, Alzheimer), maladies de peau (vitiligo, psoriasis), maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (maladie de Crohn), maladies rhumatismales (arthrite rhumatoïde), maladies de l’œil (DMLA, cataracte), maladies respiratoires (asthme, BPCO), maladies cardio-vasculaires (athérosclérose). À ce jour, on relie plus d’une centaine de maladies à l’action néfaste des radicaux libres. Plus on avance en âge, plus les dommages causés par les radicaux libres deviennent apparents, évidents. Rides, taches brunes sur la peau, perte de mémoire, perte de vitalité, essoufflement rapide, raideurs articulaires, fibroses, scléroses, autant de manifestations de l’activité de plus en plus destructrice des radicaux libres.

DES ANTIOXYDANTS AU MENU
Pour neutraliser les radicaux libres, l’organisme peut compter sur des enzymes antioxydantes qu’il produit lui-même (SOD, GPX, catalase...), mais également sur un certain nombre de micro-nutriments fournis par l’alimentation. Quels sont ces micro-nutriments ? Pour l’essentiel, des vitamines (A, C, E + certaines du groupe B), des oligo-éléments (zinc, sélénium, cuivre (1), manganèse, soufre, magnésium), des acides aminés soufrés (méthionine, cystéine, cystine, acide alpha-lipoïque), ainsi que le coenzyme Q10, sans oublier certains phyto-nutriments tels que caroténoïdes et bioflavonoïdes. L’une des meilleures façons de se protéger contre le stress oxydatif consiste donc à adopter une alimentation variée et non traitée apportant à l’organisme une panoplie d’antioxydants naturels.

À LIRE
La révolution des antioxydants, du Dr Michel Brack, aux Éditions Albin Michel. 13,90 €
Antioxydants – Guide pratique, de Danièle Festy (avec la collaboration de Anne Dufour), chez LEDUC.S Éditions. 13,90 €

(1) Petite réserve au sujet du cuivre : au même titre que le fer, le cuivre peut engendrer, quand il est en excès, des radicaux libres agressifs.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de sorcière pour devenir immortel.le
Les massages aux huiles essentielles qui guérissent
Diététique de l'expérience
Les clés de l'alimentation santé - L’essentiel à savoir dans votre cas