Le thym pour votre beauté

Des actifs précieux pour le visage, le corps et les cheveux.

Ingrédient cosmétique rarement mentionné dans les argumentaires commerciaux, il est pourtant bien présent dans les formules où il rend de grands services.

Thymus capitatus (ou origan d’Espagne), Thymus citriodorus bien parfumé, Thymus mastichina (ou marjolaine sauvage), Thymus quinquecostatus d’origine japonaise, Thymus satureioides (ou thym à feuille de sarriette), Thymus serpillum (ou serpolet), Thymus zygis (ou thym d’Espagne)…, tous donnent leurs feuilles ou leurs fleurs qui deviennent actifs dans nos produits d’hygiène et de soin.
Mais le plus utilisé d’entre eux reste Thymus vulgaris, le thym vulgaire.

1 THYM, 3 ACTIFS
Classiquement, ce thym est utilisé en cosmétique sous trois formes principales.
> L’extrait de feuille :
Thymus vulgaris leaf extract
Il intervient surtout dans les produits anti-âge, mais on le trouve aussi dans quelques contours des yeux ou des produits amincissants.

> L’huile essentielle :
Thymus vulgaris flower oil
Déodorants, soins des peaux grasses et démaquillants sont ses produits fétiches. Mais quelques shampooings ne la dédaignent pas non plus. L’huile essentielle tirée des feuilles est, elle, surtout utilisée en parfumerie.

> L’hydrolat, ou eau de thym :
Thymus vulgaris leaf waterIl n’est pas si rare de la rencontrer dans les shampooings et soins des cheveux, ou encore dans les produits d’hygiène buccale, où l’eau de thym vient alors avantageusement remplacer l’eau toute simple.

LES MÊMES PROPRIÉTÉS
Et quelle que soit la forme utilisée, ce sont toujours pour les mêmes propriétés, qui se retrouvent dans chacun de ces ingrédients. Antiseptique et purifiant, tonifiant et fortifiant, antioxydant, activateur de la microcirculation, il est aussi dermocaustique et allergisant. On ne connaît aucun effet indésirable lié à l’utilisation de l’extrait ou de l’hydrolat de thym.

ATTENTION À L'HUILE ESSENTIELLE
Dermocaustique, elle peut être irritante (c’est pourquoi elle ne doit jamais être utilisée pure sur la peau). Et ses linalol et limonène, qui font une partie de son activité et de son parfum, sont aussi classés dans les molécules aromatiques dont la déclaration est obligatoire sur les étiquettes cosmétiques du fait de leur potentiel allergisant.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les plantes qui guérissent (Poche)
Mon cahier de Lithothérapie pour soigner les enfants avec les pierres
Stress et sommeil, les prescriptions du Dr Valnet
Rhumatismes et maux de dos : les prescriptions du Dr Valnet