Le tremblement essentiel (TE)

Rubrique

Des doigts qui bougent imperceptiblement lors d’une activité manuelle ? On redoute une maladie de Parkinson, mais il s’agit bien plus souvent d’un tremblement essentiel.

IL NE S'AGIT PAS TOUJOURS D'UNE MALADIE DE PARKINSON
C’est bien souvent à l’occasion de cet examen de routine que le médecin va détecter un syndrome dit du « tremblement essentiel » (TE), autrement dit des petits tremblements discrets des extrémités le plus souvent, mais qui peut aussi concerner les bras, les avant-bras, le cou, la tête et même la voix (chevrotante). Le TE touche 300 000 personnes (contre 175 000 pour la maladie de Parkinson).

IL Y A TREMBLEMENT ET… TREMBLEMENT !
Si tous les tremblements se ressemblent du point de vue de leur description, leurs conditions de survenue ne sont pas nécessairement les mêmes. En réalité, on distingue quatre sortes de tremblements :
=> LE TREMBLEMENT ESSENTIEL
Des tremblements rapides surviennent lorsque les mains sont tendues et immobiles (tremblement dit « d’attitude », de « posture » ou de « position ») ou lorsqu’on demande à la personne d’effectuer une action particulière (tremblement d’action) comme écrire, effectuer un geste de précision (suivre un cercle avec un crayon). Le TE disparaît pendant le sommeil et s’accentue avec le stress, le calcul mental et l’émotion.
=> LE TREMBLEMENT DE REPOS
La personne tremble au repos et le tremblement cesse lorsqu’elle effectue un mouvement volontaire (écrire, tâche manuelle de précision…) ou essaye de maintenir une position volontairement comme les mains tendues. C’est le tremblement caractéristique de la maladie de Parkinson. Au contraire du TE, ici, le tremblement est plutôt lent.
=> LE TREMBLEMENT INTENTIONNEL
On l’observe lors des mouvements et dans certaines atteintes du cervelet.
=> LES TREMBLEMENTS RARES
Tremblements corticaux, tremblements de l’écriture, tremblement ortho-statique, tremblement psychogène, maladie de Wilson…

UNE MALADIE GÉNÉTIQUE…
Le TE est une maladie d’origine génétique. Les anomalies siégeraient sur les chromosomes 2 et 3. La transmission est dominante. En d’autres termes, il suffit que l’un ou l’autre des parents soit atteint pour que les enfants le soient à leur tour, d’où l’existence de famille « à tremblements » où tous les membres tremblent. On parle alors de « tremblement essentiel familial ». On peut également être atteint d’un TE en prenant de l’âge, cas le plus fréquent après 55 ans (la maladie progresse lentement), ou encore pendant l’enfance (elle s’arrête alors dans la seconde partie de la vie). Les examens complémentaires habituels (scanner, IRM…) ne montrent pas d’atteinte neurologique.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier d'homéopathie
Les secrets d'un jeûne réussi
Mon cahier de sorcière pour devenir immortel.le
Mon herbier des feuilles d’arbres... des campagnes et des forêts.