Les actifs de la minceur

Vous y pensez, c’est de saison ! L’été et ses plages en ligne de mire, un œil sur la balance, l’autre sur la fermeture éclair du jean qui peine à fermer… La solution peut-elle sortir d’un tube de cosmétique vendu sous le terme tentant d’amincissant ?

On rêve qu’ils se révèlent vraiment efficaces ! Que par la magie d’un simple petit massage chaque matin, ils fassent fondre les bourrelets et s’envoler les kilos ! Peut-on attendre des miracles des cosmétiques amincissants ? Non, bien sûr (il faut être réaliste). Mais une aide appréciable dans une démarche globale d’amincissement, oui, sans aucun doute (il faut aussi être optimiste !). Parce qu’on connaît des actifs qui marchent, et des produits qui donnent des résultats.

COMMENT ÇA MARCHE ?
On mesure bien souvent l’action d’un cosmétique à la seule évaluation de son résultat. Si le centimètre affiche une ou deux unités de moins autour de la taille, on en conclut que « ça a marché ». Mais un amincissant peut agir à plusieurs niveaux. Et avant même de penser à acheter le dernier produit révolutionnaire, il faut bien comprendre que son mode d’action dépend de deux facteurs, indissociables et complémentaires : en clair, s’il en manque un, « ça ne marchera pas » !

UNE BONNE COMPOSITION
Pour agir, un amincissant peut contenir plusieurs types d’actifs, pour qu’ils travaillent en synergie et que chacun potentialise l’effet des autres. Il s’agit ainsi d’abord :
> de limiter le stockage des graisses en contrecarrant le processus de la lipogénèse (qui permet la synthèse des lipides)
> d’augmenter les dépenses énergétiques des cellules en favorisant la lipolyse (qui permet la dégradation des lipides)
> de favoriser l’élimination des graisses et autres déchets en boostant le processus de la microcirculation qui aide au drainage.
Et la formulation d’un bon amincissant pourra être heureusement complétée d’actifs restructurants et raffermissants de la peau, pour éviter les phénomènes de relâchement et de flétrissures qui peuvent découler d’une perte de poids importante.
S’il n’y a pas tout ça, on ne peut pas espérer de résultats mirobolants. S’il y a tout ça… eh bien, ce n’est pas encore forcément suffisant !

UN BON GESTE
Les meilleurs actifs cosmétiques du monde ne pourront rien (ou pas grand-chose) si on se contente d’appliquer rapidement le produit une fois de temps en temps.
En la matière, d’abord, la persévérance paie. Une fois la démarche engagée, la crème doit s’appliquer chaque jour, sans exception, et de préférence matin et soir (éventuellement avec une formulation un peu différente du produit, ça se fait de plus en plus…). Même si on est fatiguée, même si on est très pressée…
L’insistance du geste est également primordiale. Le vrai bon massage a en effet un rôle prépondérant dans l’action du produit. Il permet de dissocier les amas de collagène (il « décolle » les graisses) et active aussi le système lymphatique qui favorise les processus d’élimination.

ON RÉSUME ?
Pour mincir avec un cosmétique, il faut un bon produit + un bon massage, tous les jours, tous les matins, tous les soirs !

LES ACTIFS « MINCEUR »
La caféine fait figure de composant le plus reconnu en la matière. Elle peut provenir du café, être d’origine naturelle ou synthétique, mais aussi provenir de nombreux végétaux :
> Caffeine
> Coffea arabica (café)
> Camelia sinensis (thé vert)
> Paullinia cupana (guarana).

A-B-C… OU Z, LA BASE À NE JAMAIS OUBLIER
A comme : Assiette. Elle doit être légère et équilibrée. On n’a pas dit petit régime, mais tout le monde aura compris.
B comme : Bouger. Inutile de commencer une démarche d’amincissement sans dépenser plus de calories qu’on en absorbe. Parce qu’alors, c’est l’échec assuré. Ce qui veut dire, eh oui, un peu de sport, régulièrement.
C comme : Crème. Tout de même, oui, en apport complémentaire… et régulier. Elle aide, et l’investissement qu’elle représente motive à poursuivre les efforts pour rentrer dans son maillot !
Et le Z ? Il est pour celles (et ceux !) qui préfèreraient un peu de philosophie à de gros efforts.
Z comme : et puis Zut ! Z’ai quelques rondeurs, et alors  ? Ze trouve ça très zoli, et puis… Ze suis comme ça ! Et qu’est-ce qu’on dit aux détracteurs et autres messages publicitaires qui nous affirment le contraire ? Zou ! Du balai ! Ze m’assume et ze m’aime comme ze suis ! Na, d’abord.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les huiles essentielles qui guérissent
Secrets de beauté
Ma Bible des aliments remèdes
Bien manger sans cuisiner