Les bienfaits des fleurs

Pour soigner le corps et l’âme
Rubrique

Respirer le parfum des roses, du chèvrefeuille ou du jasmin est un régal pour les sens et le moral. Un bouquet coloré sur la table du salon met de la gaieté dans une maison. Partout autour de la planète, les fleurs sont synonymes de beauté et symboles d’amour et d’amitié. Mais savez-vous que ce ne sont pas leurs seules vertus ?

En effet, certaines d’entre elles sont des plantes médicinales à part entière. Vous voulez en savoir plus ? Alors, lisez la suite.

JE ME SOIGNE AVEC LES FLEURS
Contrairement à ce que vous pensez peut-être, cette petite phrase n’est pas extraite d’un sketch humoristique. Qu’on utilise les fleurs entières, les pétales, la racine ou encore les feuilles, de nombreuses fleurs, familières ou plus exotiques, ont des vertus thérapeutiques.
La passiflore pour faciliter l’endormissement, la mauve contre la toux, le bleuet pour apaiser les yeux, le fuchsia pour soigner les reins… Ce ne sont que quelques exemples des innombrables indications des fleurs. Vous les avez peut-être même déjà utilisées sans le savoir.
Les fleurs qui soignent sont nombreuses et il n’est pas possible de les énumérer toutes dans cet article. Je choisirai donc de vous parler des plus familières d’entre elles. Vous êtes prêts ? Alors partons ensemble à la découverte des propriétés thérapeutiques des fleurs.

L’AUBÉPINE
(Crataegus oxyacantha) L’aubépine est la plante amie du coeur. Ses fleurs, qu’on prélève en boutons, sont régulatrices cardiovasculaires, tonicardiaques, antispasmodiques, hypotensives et calmantes.

LE BLEUT
(Centaurea cyanus L.) Son efficacité dans le traitement des troubles oculaires n’est plus à démontrer. Le bleuet est en effet astringent, décongestionnant et adoucissant, mais il est également dépuratif et diurétique.

L’HIBISCUS
(Hibiscus rosa) Ces jolies fleurs rouges ont bien des vertus. Elles sont toniques, calment la toux, améliorent la circulation et luttent contre les ballonnements.

LA GUIMAUVE
(Althea officinalis) Les infusions de fleurs de guimauve adoucissent la gorge, en cas d’angine par exemple, calment la toux et soulagent les cystites.

LA MAUVE
(Malva sylvetris) Les fleurs de mauve sont adoucissantes, anti-inflammatoires et pectorales. Elles facilitent l’expectoration.

LA CAMIMILLE MATRICAIRE
(Matricaria camomilla) Les fleurs de matricaire sont anti-inflammatoires, antalgiques, antiseptiques mais aussi digestives et toniques.

LA CAPUCINE
(Tropaeolum majus L.) La capucine est une plante diurétique et dépurative. Très riche en vitamine C, la capucine a la propriété de renforcer les défenses de l’organisme et de lutter contre les refroidissements en tout genre. Elle est aussi emménagogue 1.

LE CHÈVREFEUILLE DES BOIS
(Lonicera periclymenum) En phytothérapie, on emploie les fleurs et les feuilles. Les baies, par contre, sont toxiques ! Le chèvrefeuille est antiseptique, antalgique 2, anti-inflammatoire, anti-infectieux et sudorifique 3. Il contient de l’acide salicylique (comme dans l’aspirine) et une huile essentielle anti-infectieuse. C’est un antibiotique naturel efficace contre de nombreux germes intestinaux pathogènes.

LE COQUELICOT
(Papaver rhoeas) Les pétales de coquelicot sont antispasmodiques, adoucissants, hypnotiques 4, pectoraux 5 et calmants. En infusion, ils vous aideront à bien dormir. Ils calmeront aussi votre anxiété. La richesse en mucilage du coquelicot lui confère également une grande efficacité dans le traitement de la toux, des angines, bronchites et autres troubles O.R.L.

LE JASMIN BLANC
(Jasminum officinale) La fleur de jasmin blanc est antispasmodique, hypnotique et sédative 6. En infusion, elle calme efficacement les maux de tête et la toux et aide à trouver le sommeil.

LA LAVANDE
(Lavandula officinalis) L’huile essentielle de lavande est efficace contre les poux, elle est antiseptique, anti-inflammatoire, antispasmodique, cicatrisante, bactéricide 7, calmante et digestive. Les infusions de lavande, prises le soir, favorisent le sommeil. Elles sont également recommandées en cas d’asthme, de bronchite, de certaines difficultés respiratoires ou encore de migraines et vertiges.

LA ROSE ROUGE
(Rosa gallica L.) Ses pétales sont riches en tanins et en hétérosides. Ils contiennent aussi de l’huile essentielle et de l’acide gallique. Ils ont des propriétés toniques, antiseptiques, cicatrisantes, astringentes, anti-diarrhéiques et anti-hémorragiques.

LE GÉRANIUM ROSAT
(Pelargonium asperum graveolens) Le géranium est tonique, antiseptique, astringent, cicatrisant. Son huile essentielle est la championne des problèmes de peau en tout genre. Appliquée en lotion ou en compresse, l’infusion de fleurs de géranium soulagera les démangeaisons et adoucira les dartres.

LE LILAS
(Syringa vulgaris) Les fleurs de lilas sont fébrifuges 8, anti-névralgiques et toniques. Les décoctions de lilas sont efficaces contre la fièvre. En infusion, le lilas facilite la digestion.

LE MUGUET
(Convallaria majalis) Les infusions de fleurs de muguet ont la propriété de ralentir mais aussi de renforcer les battements cardiaques. On l’utilise tant contre les palpitations que pour lutter contre l’hypotension.
Attention, vous devez impérativement respecter les doses prescrites. Demandez conseil à votre médecin.
(Dianthus caryophyllus) Encore une fleur indiquée dans un certain nombre de troubles cardiaques et nerveux : migraines, vertiges, palpitations… L’oeillet est en outre antiseptique, antispasmodique et résolutif 9.

L'ŒILLET
(Dianthus caryophyllus) Encore une fleur indiquée dans un certain nombre de troubles cardiaques et nerveux : migraines, vertiges, palpitations… L’oeillet est en outre antiseptique, antispasmodique et résolutif 9.

LA FLEUR D'ORANGER
(Citrus aurantium) Elle est antispasmodique, stomachique et calmante. Une infusion de fleurs d’oranger facilite le sommeil, calme le hoquet et les migraines, soulage l’aérophagie. Appliquée en lotion, elle tonifie la peau.

LE SOUCI OFFICINAL
(Calendula officinalis) Le souci, mieux connu en phytothérapie sous le nom de calendula, est adoucissant, cicatrisant, antiseptique, anti-inflammatoire et vasodilatateur. Il calme aussi les douleurs, purifie l’organisme en éliminant les toxines, régularise le flux menstruel, fait baisser la tension et favorise la guérison des blessures ou contusions. En eau florale, le souci calme les irritations oculaires.

LA PASSIFLORE
(Passiflora incarnata) Les propriétés sédatives et calmantes de la passiflore sont bien connues. Mais cette liane originaire du Mexique est aussi antispasmodique, analgésique10, hypotensive et hypnotique.

LA PENSÉE SAUVAGE
(Viola tricolor) La pensée sauvage est une fleur souveraine contre les problèmes de peau et notamment l’acné. La fleur et la plante fleurie sont dépuratives, cicatrisantes, antispasmodiques, fébrifuges et laxatives. Évitez par contre de l’utiliser chez les jeunes enfants.

LA VIOLETTE
(Viola odorata) Les fleurs de violette sont émollientes, pectorales, béchiques11 et sédatives. Elles sont utilisées en phytothérapie dans le traitement des maladies respiratoires, notamment la toux, les angines, les laryngites et les affections des bronches.

PETIT LEXIQUE
Emménagogue : qui régularise le flux menstruel.
Antalgique : qui calme la douleur.
Sudorifique : qui provoque la sudation.
Hypnotique : qui fait dormir.
Pectoral : bénéfique aux affections broncho-pulmonaires.
Sédative : calmante.
Bactéricide : qui détruit les bactéries.
Fébrifuge : qui fait baisser la fièvre.
Résolutif : qui résorbe un engorgement ou une inflammation.
Analgésique : qui diminue la sensibilité à la douleur.
Béchique : qui agit contre la toux

À LIRE
Les vertus thérapeutiques des fleurs, de Daniel Babo aux éditions Médicis 15 €
Les fleurs du bien : Le guide des plantes et fleurs comestibles, de Bachir Henni aux éditions Savoirs de Terroirs 39 €
Les vertus thérapeutiques des fleurs, de Nikki Bradford aux éditions Véga 19 €
Ma Cuisine des Fleurs, de Caroline Thomas-Vallon aux éditions Equinoxe 19 €

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Poids : mode d'emploi
Mon herbier des feuilles d’arbres... des campagnes et des forêts.
Les clés de l'alimentation santé
Mon cahier de sophrologie