Les bons choix pour les cheveux

Avoir une bonne tête, cela passe aussi souvent par de jolis cheveux. Bien coupés, bien coiffés, ni ternes, ni gras, ni raplapla… et tous les jours, s’il vous plaît ! Cela vous paraît ressembler à mission impossible ?

QUELQUES CONSEILS ET BONS RÉFLEXES POUR RÉUSSIR CE CHALLENGE CAPILLAIRE
Avant de commencer une remise à plat de votre programme de soins, petite question : avez-vous la bonne coupe ? Celle qui sied à la forme de votre visage, correspond à la nature de vos cheveux, s’accorde avec votre style ? Un coiffeur visagiste peut vous aider à faire le point, et les quelques ajustements qu’il vous proposera peut-être peuvent avoir un rôle non négligeable dans la tenue de votre coiffure ou la santé de vos cheveux. Car la coupe, c’est la base ! Les soins pratiqués ensuite seront l’entretien…

LE LAVAGE : DOUCEMENT ET PAS TROP SOUVENT
Il n’est pas inutile de rappeler qu’un shampooing n’est pas réellement un produit de soin. Il est d’abord et avant tout destiné à nettoyer, c’est-à-dire à ôter les dépôts qui s’accumulent sur les cheveux : sécrétions naturelles de sébum, traces de pollution, poussières, résidus de produits cosmétiques…
> Un shampooing « neutre »
> Une base lavante douce

LE SOIN : LÉGER ET BIEN ADAPTÉ
Certains cheveux (heureuses têtes qui les portent !) n’ont pas besoin de soin particulier après le shampooing. D’autres ne peuvent pas se passer d’un démêlant, ou nécessitent des apports complémentaires du fait de leur nature : il est ainsi intéressant de « nourrir » un cheveu sec, régulariser la sécrétion de sébum d’un cuir chevelu gras, ou d’agir de façon plus esthétique si on veut lisser un cheveu frisé ou boucler un autre trop raide à notre goût… Dans tous les cas, il faut veiller à ne pas « surcharger » la fibre capillaire que trop de soins, parfois lourds ou étouffants, peuvent contribuer à affaiblir.
> Conditionneurs capillaires : attention !
> Les actifs : bien ciblés, s’il vous plaît !
Pour les cheveux gras :
- argiles (Kaolin, Montmorillonite…),
- bardane, romarin, cresson ou ortie.
Pour les cheveux secs :
- huiles végétales (onagre, bourrache, avocat, carthame, jojoba, argan…) ou beurre de karité,
- protéines (blé, amande…) ou glycérides,
- un peu de vinaigre.
Contre les pellicules :
- huiles essentielles de cade et de cèdre,
- huiles essentielles de thym, romarin ou sauge.
Pour de jolis reflets :
- classique camomille pour les cheveux blonds,
- henné ou noix pour les cheveux bruns,
- bleuet pour les cheveux blancs.

LE COIFFAGE : AÉRIEN ET PAS TROP CHAUD
Dernières étapes de la mise en beauté capillaire : démêlage et coiffage interviennent toujours après un rinçage soigneux (ce qui veut dire pendant de longues minutes) pratiqué à l’eau tiède, de façon à débarrasser au maximum la chevelure des composés cosmétiques superflus. Et les maître-mots de ce chapitre restent douceur et légèreté, pour le choix des produits comme dans le geste.
> Un brushing de loin… en loin
> Des fixateurs… vraiment indispensables ? Et si on laissait vivre nos cheveux un peu au naturel ?

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Quelle contraception choisir ?
Les huiles essentielles qui guérissent
Mon cahier de lithothérapie
Mon cahier de beauté naturelle