Les conséquences du manque de vitamine D au fil de l’existence

Dossier spécial
Rubrique

Un déficit chronique en vitamine D n’est pas sans conséquences sur la santé à court comme à long terme.

Quand les scientifiques jouent les lanceurs d’alerte…

« Il s’agit certainement de la carence nutritionnelle la plus courante et probablement du problème médical le plus courant dans le monde » (Pr Michael F. Holick, Université de Boston, USA).

« Cela a pris près d’un siècle pour comprendre que le rachitisme dont souffraient les enfants dans les pays industrialisés de l’hémisphère Nord était dû à une carence en vitamine D, et cela a pris presque un autre siècle pour réaliser qu’en fait toutes les tranches d’âge, dans ces mêmes pays, étaient concernées par le manque de vitamine D » (Pr Charles Pierrot-Deseilligny, Hôpital de la Pitié-Salpétrière, et Pr Jean-Claude Souberbielle, Hôpital Necker-Enfants-Malades, spécia­listes français de la vitamine D).

« Puisque l’insuffisance en vitamine D existe chez la plupart des gens habitant les pays de moyenne ou haute latitude, puisque la supplémentation en vitamine D pourrait avoir de multiples actions préventives, puisqu’elle est à la fois peu coûteuse et sûre (...), une telle supplémentation devrait donc être médicalement organisée sans plus tarder afin de traiter tous les sujets actuellement en manque, qu’ils soient patients ou "normaux". »  Charles Pierrot-Deseilligny et Jean-Claude Souberbielle.

Retour au sommaire de Rebelle-Santé n° 168

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Rhumatismes et maux de dos : les prescriptions du Dr Valnet
Rhumatismes et autres maux articulaires
Produits chimiques : l'overdose
D'ici ou d'ailleurs, les points qui guérissent