Les produits laitiers

Sont-ils nos amis pour la vie ?
Rubrique

Comment se faire plaisir à la fin d’un repas, combler un petit creux lorsqu’on est intolérant ou allergique aux produits laitiers, ou contre la souffrance animale ?

Petit tour d’horizon sur les desserts qui peuvent se substituer aux yaourts

DES DESSERTS VÉGÉTAUX POUR VARIER LES PLAISIRS
Bien que l’on ne puisse appeler ces desserts : yaourts, leur apparence est bien similaire à celle des yaourts à base de lait de vache. Mais ils ne sont pas d’origine animale.
Rappelons que le lait de vache n’est pas adapté à notre fonctionnement et qu’il est bien souvent responsable de nombre de nos maux. La plupart des personnes que j’ai interrogées à propos du lait me disent ne pas le digérer.
Le mythe du calcium dans les produits laitiers est maintenant dépassé. Des études ont prouvé que les protéines du lait de vache, mal dégradées par nos enzymes, provoquent une fuite de notre calcium osseux. Les pays grands consommateurs de lait de vache sont les champions de l’ostéoporose. Et puis, la Nature nous offre des sources de calcium dans les légumes verts, les fruits secs, les légumineuses...

QUELS SUBSTITUTS ?
Il y a quelques années, il n’existait que des desserts à base de soja. Vous pourrez maintenant trouver des substituts à base de lait de coco, de graines de chia, de lait de riz, de chanvre, d’avoine (attention cependant au gluten contenu dans l’avoine). Tous les arômes sont présents : citron, vanille, chocolat, fraise, framboise, cassis, cranberry...

OÙ LES TROUVER ?
Dans les grandes surfaces, une marque a développé ces substituts au lait de soja... Dans les magasins de produits naturels, vous trouverez le large panel cité ci-dessus. Certains ont un prix plus élevé que d’autres. Ceux à base de soja sont les moins coûteux.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les 3 clés de la santé
Grossesse et allaitement sans soucis
Les remèdes homéopathiques qui guérissent
Mon manuel de sorcière