L'huile essentielle de lavande pour mes cosmétiques

Sa senteur rappelle les placards de nos grands-mères, ses nombreuses propriétés la rendent indispensable dans les nôtres. Apaisante, de l'esprit comme de la peau, l'huile essentielle de lavande vraie entre facilement et avec intérêt dans les recettes de nos cosmétiques maison.

L'huile essentielle de lavande, communément dénommée lavande "vraie", se présente sous la forme d'une liquide jaune-vert pâle, concentré en composés aromatiques volatils issus de la distillation à la vapeur d'eau des sommités fleuries de la plante.
Elle tire son nom du verbe latin lavare qui signifie laver, en référence à ses utilisations originelles : la désinfection et la purification.
Faisant partie à part entière de la pharmacopée, la lavande est aussi devenue un ingrédient de choix de l'industrie de la parfumerie et des cosmétiques.
Attention, c'est bien la lavande vraie (Lavandula angustifolia) dont on parle ici, à distinguer de la lavande aspic ou des hybrides, comme le lavandin, dont les caractéristiques et les propriétés sont tout à fait différentes.

Pourquoi je l'utilise

=> Outre son odeur envoûtante qui, en quelques gouttes, parfume si agréablement un soin ou un bain, elle apporte aussi toutes ses propriétés aux recettes maison.

=> Elle est d'abord puissamment apaisante et relaxante, contribue à la détente et fait le bonheur des peaux agressées et irritées (par le soleil ou le rasage, par exemple).

=> Elle a aussi des vertus assainissantes et antiseptiques, qui la rendent précieuse pour traiter les peaux grasses et les petits
boutons.

=> Elle a enfin une action performante dans la régénération cutanée, favorisant la réparation et la cicatrisation de la peau, ce qui renforce son utilité dans les après-rasages ou les soins des boutons.

Comment je l'utilise

=> Comme toutes les huiles essentielles, celle de lavande vraie contient des allergènes, parmi lesquels la coumarine anticoagulante qui peut lui conférer un caractère emménagogue, et fait ainsi déconseiller son utilisation chez les femmes enceintes. Elle peut aussi renfermer du camphre qui, même si c'est en quantité assez faible, risque de favoriser les convulsions chez les très jeunes enfants.

=> Mais mis à part ces cas particuliers, c'est aussi l'une des rares huiles essentielles qui peut être présente en quantité importante dans une recette maison, sans risque pour la peau.
Quand on dit "quantité importante", comprenez que cela signifie environ 1 % du total du produit, ce qui est déjà beaucoup pour une huile essentielle.

=> L'huile essentielle de lavande vraie est lipophile, ce qui signifie qu'elle s'introduit dans la phase grasse de la recette, par exemple une huile végétale, ce qui permettra de la mélanger facilement aux autres ingrédients.

=> Elle peut aussi être incorporée dans des produits aqueux, mais cela nécessite généralement l’utilisation d'un solubilisant.

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les Menus et les recettes qui guérissent
Infections ORL : rhumes, angines, bronchites, grippe.
Le jeûne : mode d’emploi
Mon cahier d’Homéopathie personnalisée