Mais pourquoi est-ce qu’il boite ?

La boiterie n’est pas l’apanage des vieux chiens arthrosiques. N’importe quel animal peut se mettre à boiter quel que soit son âge, mais pour des raisons différentes…

Si certaines boiteries sont annonciatrices de petits bobos faciles à gérer, d’autres peuvent mener jusqu’à l’opération.

C’EST ARRIVÉ BRUTALEMENT
Alors que vous vous baladiez avec votre chien, il se met brutalement à boiter ou refuse d’avancer. Autre situation possible : alors que votre chat était parti en promenade en pleine forme, vous le retrouvez le soir avec une boiterie.

LES PRINCIPALES CAUSES
Une blessure ou un traumatisme (choc) sont les principales explications à cette boiterie soudaine.

LE BON RÉFLEXE
Faites coucher votre animal sur le flanc (sauf si la douleur le rend agressif, auquel cas il faut aller directement chez le vétérinaire) et inspectez doucement la patte en cause, en vérifiant chaque coussinet, ongle et doigt. Cela permet parfois (mais pas toujours) de déterminer la cause de la boiterie qui peut être un corps étranger coincé entre deux coussinets ou une épine plantée dedans, ou encore une coupure.

LES SOLUTIONS
- Tout ce qui peut gêner sa marche (comme un corps étranger) doit être retiré.
- Il faut en outre désinfecter avec un antiseptique incolore et sans alcool la moindre plaie et demander l’avis du vétérinaire, si elle est profonde ou très sale.
- Lorsque rien n’explique à priori la boiterie, il peut s’agir d’une luxation consécutive à un choc. Donnez 3 granules d’Arnica en 9 CH et emmenez-le sans attendre chez le vétérinaire.

LES CHATS, MOINS DÉMONSTRATIFS !
Alors qu’un chien arrive difficilement à vous cacher bien longtemps sa boiterie, le chat, lui, est un as de la dissimulation ! C’est simple : il va éviter tout ce qui pourrait lui faire mal et donc le mettre en situation de boiter. C’est donc surtout le fait qu’il ne grimpe plus sur son fauteuil préféré ou qu’il vous rejoint moins souvent à l’étage, par exemple, qui doit vous alerter. Et comme un chat moins souple a plus de difficultés pour faire sa toilette, il risque aussi d’être davantage gêné par les boules de poils. En plus de son traitement pour le soulager, pensez donc à le brosser plus souvent.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Maux d'enfants, poussées dentaires, rhumes, poux...
Additifs alimentaires : mieux les connaître pour éviter leur toxicité
Les clés de l'alimentation santé
Mon cahier de sorcière pour devenir immortel.le