Mercure : suis-je intoxiqué.e ?

Rubrique

Le mercure, dont la dangerosité est telle qu'il est classé comme deuxième poison minéral après le plutonium, s'obtient par extraction et grillage d'un minerai, le cinabre. Seul métal liquide à température ambiante, le mercure a également la caractéristique d’être très volatil: songez que les amalgames dentaires voient «s'envoler» 50% de leur mercure en 5 ans!

UN POISON NOMMÉ MERCURE
Le mercure, dont la dangerosité est telle qu'il est classé comme deuxième poison minéral après le plutonium, s'obtient par extraction et grillage d'un minerai, le cinabre.

L’HYDRARGIE
L’intoxication aiguë ou chronique par le mercure s’appelle hydrargie ou hydrargyrisme. Elle se caractérise par des lésions des centres nerveux, se traduisant par des tremblements, des difficultés d’élocution, des troubles psychiques.

CONSÉQUENCES SUR LA SANTÉ D'UNE MICRO-INTOXICATION MERCURIELLE
Suivant le degré de sensibilité individuelle, une faible intoxication au mercure peut suffire pour générer de nombreux problèmes de santé affectant la sphère neuropsychique et les systèmes immunitaire et endocrinien. En présence de certains troubles, de certaines affections qu’aucun soin ne parvient à améliorer, l'intoxication au mercure doit être fortement suspectée en tant que facteur causal ou pour le moins aggravant. Cela va de la sclérose en plaques à la fatigue chronique en passant par les troubles visuels, les pertes de mémoire ou de coordination musculaire, les démangeaisons inexpliquées, les extrémités toujours froides, les rhumes à répétition, etc...

DÉTECTION DU MERCURE DANS L'ORGANISME
Différentes méthodes d'analyse ont été mises au point pour détecter la présence de mercure à l'intérieur de l'organisme (analyses de la salive, du sang, de l'urine, des selles, des cheveux, etc.), mais elles ont généralement pour défaut de ne pas être fiables à 100%, ne serait-ce que parce que l'on peut avoir du mercure dans le cerveau, le foie et les reins, ainsi que dans les tissus mous, sans que cela n'apparaisse nécessairement dans les résultats d'analyse.

Les deux méthodes d’analyse apparaissant comme les plus fiables sont le test MELISA que réalise le laboratoire belge Atégis et le test des porphyrines urinaires que propose le laboratoire Philippe-Auguste, à Paris.

LE RECOURS AUX AGENTS CHÉLATEURS
Un «chélateur» est une substance qui permet à l’organisme d'éliminer les métaux en excès. On trouve sur le marché plusieurs produits à base de substances naturelles qui se targuent de chélater et d’éliminer mercure et autres métaux toxiques de l’organisme, mais leur efficacité, si elle est loin d’être nulle, demeure toute relative du fait que leur formulation ne permet pas de cibler l’organisme entier.

La société BIORAY a mis au point un produit innovant, pour ne pas dire révolutionnaire: NDF (Nanocolloidal Detox Factors), complément alimentaire distribué en Europe par la société suisse ALFINE.CH NUTRACEUTIQUE.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les clés de l'alimentation santé - L’essentiel à savoir dans votre cas
Mon cahier des points qui guérissent
Le jeûne : mode d’emploi
Cuisiner autrement en hiver