Meublez-vous bio !

Rubrique

Plus de la moitié des canapés contiennent des retardateurs de flamme : des produits potentiellement toxiques. Lors d’une étude californienne récemment publiée dans la revue Environmental Science & Technology, les chercheurs ont analysé la mousse de 102 canapés achetés aux États-Unis entre 1985 et 2010. 41 % d’entre eux contiennent du « Tris », un agent ignifuge chloré considéré comme un cancérogène probable pour l’homme. Dans 17 % des échantillons, on retrouve l’agent pentaBDE (ou Pentabromodiphenyl ether) interdit dans 172 pays. Ce produit migre dans l’environnement et s’accumule dans les organismes vivants. C’est un perturbateur endocrinien reconnu qui affecte la régulation de la thyroïde et le développement du cerveau. 85 % des canapés (dont 94 % de ceux achetés après 2005) contiennent ainsi des retardateurs de flamme… Or, si ces produits évitent parfois au feu de se propager (ils peuvent résister ainsi pendant 12 secondes à une petite flamme), il semblerait qu’ils nuisent à peu près toujours à la santé. Et nos canapés ressemblent terriblement à ceux des Américains…

Retour au sommaire de Rebelle-Santé n° 152

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de sorcière pour devenir irrésistible
Infections respiratoires, les prescriptions du Dr Valnet
Mon cahier de Lithothérapie pour soigner les enfants avec les pierres
Le jeûne : mode d’emploi