douleur chronique

Rubrique

Après l’article du mois dernier consacré aux douleurs chroniques en général, en voici un second dédié, cette fois, aux douleurs chroniques neuropathiques, des douleurs aussi difficiles à supporter qu’à soulager. Comme les traitements classiques à base d’anticonvulsivants, d’antidépresseurs et d’opioïdes ont un rapport bénéfices-risques défavorable, pourquoi ne pas essayer le PEA, un antidouleur d’origine naturelle à la fois sûr et efficace qui a pour seul tort de ne pas être brevetable et donc de ne pas intéresser l’industrie pharmaceutique.

Que doit-on manger pour être en bonne santé ? Les nutritionnistes nous parlent de calories, de glucides, lipides et protéines, de vitamines, de minéraux et oligo-éléments, d’antioxydants, de fibres…. On nous dit de manger végétarien, d’arrêter le gluten et les produits laitiers, de consommer des fibres… Les médias n’ont jamais autant parlé de nutrition et, paradoxalement, il n’y a jamais eu autant de maladies de civilisation. Et si l’approche nutritionnelle moderne avait tout faux ?

Rubrique

Migraine, rhumatismes, maux de dents… l’homéopathie soulage, non pas la douleur, mais le malade. Une réponse sur mesure précieuse !

Rubrique

Vous l’ignorez peut-être encore, mais il existe une vitamine qui soulage les douleurs lombaires chroniques, une coenzyme capable de faire disparaître les douleurs gingivales et des acides gras reconnus pour leur faculté à calmer les douleurs menstruelles.

Rubrique

Cancer, sclérose en plaques, hypertension, ostéoporose, douleurs chroniques, grippe, asthme, diabète, dépression, psoriasis, autisme et maladie de Parkinson sont autant de pathologies pour lesquelles la vitamine D peut rendre un grand service.

Rubrique

Pendant des générations, les mères soucieuses de la santé de leurs enfants leur donnaient chaque matin une cuillerée d’huile de foie de morue. Et ils passaient l’hiver en pleine forme, malgré le froid et les périodes de vache maigre.

Nous disposons tous d’un capital-santé qu’il est nécessaire d’entretenir dans sa globalité. Notre corps n’étant pas composé d’éléments séparés, mais d’un ensemble vivant en dépendance de ses parties, nous devons le considérer comme un tout.

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Ma bible de la phytothérapie
Venus d’Inde, les remèdes qui guérissent
Les compléments alimentaires à l’épreuve de la science
Quelle contraception choisir ?