rhinite allergique

Rubrique

« En avril, ne te découvre pas d’un fil... » et c’est ce que vous avez fait. Mais voilà que vous êtes pris d’éternuements intempestifs, accompagnés de toux. Vos yeux s’embuent, votre nez coule, sans compter les gratouilles… Que vous arrive t-il ?

Rubrique

Les allergies dites « saisonnières » ou « printanières » font référence aux rhinites allergiques survenant surtout entre avril et juin, donc au printemps. Certaines personnes ont la malchance de cumuler allergies saisonnières et non saisonnières (ex : pollens + poils de chien). Dans ce cas, on parle de polysensibilisation.

Rubrique

Sous ses dehors piquants, l’ortie cache une mine de nutriments et des bienfaits thérapeutiques nombreux, faites-lui confiance !

Vos bronches commencent à «peser», vous respirez un peu plus difficilement, l’impression d’étouffement est ponctuée de la classique toux spasmodique : une crise d’asthme s’annonce.

Pas de produits laitiers, très peu d’aliments d’origine animale, des repas légers pleins de fruits, de légumes et de poissons gras… Est-on dans les recommandations hypotoxiques du Dr Seignalet ? Dans le régime préhistorique de Thierry Souccar ? Ou à Okinawa ? On est sûrement un peu partout où on est bien, et où on respire encore mieux!

Rubrique

Asthme et rhume des foins sont les deux visages d’un même trouble : une réaction respiratoire à une agression extérieure, sur fond d’allergie. Les deux mécanismes sont certes bien différents, mais pas si éloignés. Car les porteurs de rhume des foins sont bien plus à risque de développer un asthme que les autres. Quant aux asthmatiques, ce sont également des «proies» faciles pour le pollen… Dites non à ces ennuis avec votre fourchette!

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Bourdonnements et autres maux d’oreilles
Rhumatismes et autres maux articulaires
Les secrets d'un jeûne réussi
Autisme : un nouveau regard, causes et solutions