Ne laissez pas le rhume !

En moyenne, un enfant attrape 6 rhumes dans l’année ! Une dizaine de rhumes par an, chez un enfant, c’est courant... Certains ont toujours la goutte au nez ! Rien de grave à tout cela, mais attention aux surinfections ! Car, parfois, ça dégénère en bronchite, en bronchiolite, en otite...

Le rhume est une infection virale. Le problème, c’est que les virus qui provoquent cette maladie du nez et de la gorge sont légions... Il est donc difficile pour ne pas dire impossible d’être immunisé... A peine est on immunisé contre un virus (qui vient d’entraîner un rhume), qu’un autre arrive... Les enfants, surtout petits, sont particulièrement touchés car leur système de défenses immunitaires n’est pas encore parfaitement développé.

La contagion

Le rhume est très contagieux. Il suffit d’être en contact avec les minuscules gouttes d’eau projetées par une personne enrhumée pour récupérer le virus. Et, bien entendu, bises et contacts avec des objets contaminés (nounours, linge de corps...) devraient être évités... Mais avec les petits, c’est quasi impossible.

Agir vite

Les adultes ont à leur portée des recettes naturelles et efficaces pour stopper le rhume dès son apparition mais, bien souvent, ces traitements ne conviennent pas aux enfants : vin de sauge ou d’oignon (alcoolisé), tisanes de thym et d’eucalyptus (difficiles à faire ingurgiter aux petits avec leur goût prononcé). Il faut donc opter pour d’autres solutions, mais toujours agir dès les premiers symptômes pour ne pas laisser le temps au virus de déclencher une infection bactérienne des bronches ou des oreilles.

Ca dure une semaine...

Un bon rhume disparaît généralement en une semaine. Si, au bout de 10 jours, le nez de votre enfant continue à couler, s’il est toujours fatigué et se plaint de douleurs ou tousse, mieux vaut être prudent et le conduire chez le pédiatre.

Le lavage nasal

C’est l’une des méthodes les plus efficaces et encore trop peu utilisée pour débarrasser les enfants des rhumes. Car si, adulte, on se mouche bien, les enfants, eux, ont tendance à renifler et les bactéries, au lieu d’aller dans un mouchoir, stagnent dans les voies respiratoires et s’y développent tranquillement. Alors habituez vos enfants dès le plus jeune âge au «lavage nasal». Le mieux est d’acheter en pharmacie un pulvérisateur d’eau de mer. On introduit l’embout dans une narine et on appuie, idem dans l’autre narine. Au début, certains enfants hurlent ! Mais ils s’y habituent vite et, en général, un petit shitt d’eau de mer dans la bouche pour terminer leur fera le plus grand plaisir (c’est incroyable comme les enfants aiment cette eau légèrement salée !). Mouchez bien votre enfant après l’instillation d’eau de mer et son nez sera dégagé.

L’humidité de l’air

Pour que le rhume de votre enfant ne dure pas trop longtemps, veillez à ce que sa chambre soit bien chauffée sans excès (19°c) et, surtout, augmentez le taux d’humidité de l’air. Pour cela, il suffit d’accrocher des humidificateurs aux raditeurs ou de mettre carrément un bol d’eau sur le radiateur, à remplir fréquemment.

L’homéopathie

De nombreux complexes homéopathiques, en sirop ou en solution, soulagent la toux et stoppent les rhumes : Homéodose 8 (Dolisos), Stodal (Boiron), L 52 (Lehning), Coryzalia (Boiron)... Ces médicaments soulagent assez rapidement et sont particulièrement efficaces s’ils sont utilisés dès les premiers symptômes.

Des huiles essentielles dans l’air

Les huiles essentielles (voir Belle Santé N°19) sont sans aucun doute vos meilleures alliées pendant l’hiver. Que ce soit en prévention des rhumes et infections respiratoires ou pour les faire disparaître rapidement, la meilleure des méthodes que je connaisse est la diffusion d’huiles essentielles dans l’atmosphère. Le mieux est d’avoir un diffuseur d’arômes mais vous pouvez aussi les mettre dans une soucoupe au-dessus du radiateur. Versez-y quelques gouttes d’huiles essentielles de citron, eucalyptus, thym, lavande, niaouli... Et n’hésitez pas à en remettre fréquemment. Vous tuerez ainsi la plupart des microbes de l’atmosphère.

Le massage idéal

Quand vos enfants sont enrhumés, commencent à tousser, massez-leur le haut de la poitrine matin et soir avec un mélange constitué de :
- 10 cl d’huile végétale (olive, noyau d’abricot, tournesol...)
- 20 gouttes d’huile essentielle de niaouli
- 30 gouttes d’huile essentielle de ravensare
En général, les enfants apprécient ces massages et cela évite bien souvent les complications (otite, bronchite...).

L’inhalation

Autre moyen de dégager le nez, l’inhalation avec des huiles essentielles convient bien aux enfants à partir de 4 ou 5 ans, quand ils sont assez raisonnables pour rester la tête penchée au-dessus d’un bol plusieurs minutes et qu’ils ne risquent pas de se renverser l’eau bouillante sur les genoux. Mettez quelques gouttes d’huile essentielle de citron, d’eucalyptus ou de niaouli dans un bol d’eau bouillante et faites respirer à votre petit les vapeurs qui s’en dégagent.

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les aliments qui guérissent (Poche)
Le Guide du thé vert
Trucs et astuces de santé
Mon cahier de sophrologie