Neuf raisons de manger moins salé

C’est en 2002 que Pierre Meneton, chercheur à l’INSERM, a publié un rapport sur les dangers du sel dans l’alimentation des Français. Ce rapport a abouti à une proposition de loi visant à obliger l’industrie alimentaire à réduire la teneur en sel de 20 % en 5 ans. Mais l’industrie alimentaire continue à utiliser trop de sel pour augmenter la teneur en eau de ses produits, pour augmenter ainsi leur poids – à bon marché !!!

C’est donc À NOUS d’agir, comme des grands

1. Ce que l’industrie alimentaire nous propose est tellement fade qu’elle est obligée d’utiliser des artifices pour donner du goût à ses produits. Le moyen le plus simple est d’ajouter du sucre ou du sel.
Et souvent même les deux en même temps.

2. La science est d’accord pour dire que 1 à 2 grammes de sel par jour sont nécessaires pour l’organisme, et qu’il ne faut pas dépasser 5. Mais en moyenne, les Français en consomment le double.
Cette surconsommation est responsable de 50 000 infarctus par an pour la seule France.*

3. Attention : l’étiquetage de l’industrie alimentaire est trompeur. Parfois, on y parle de « sodium » pour désigner le sel. Or, un gramme de sodium correspond à 2,5 grammes de sel.
Souvent la teneur en sel N’EST PAS INDIQUÉE DU TOUT ! Évitez donc le plus possible les produits transformés, les plats cuisinés.
Deux exemples : une portion de chili con carne = 4,5 g de sel, une baguette = 5,4 g.

4. La même loi imposant de réduire le sel de 20 % en 5 ans est passée aux États-Unis, en Angleterre, en Allemagne et, avec quelques années de retard, enfin en France – à chaque fois votée par un gouvernement démocratiquement élu, donc par les peuples respectifs.
Est-ce vraiment les gouvernements qui gouvernent ? Ou bien les lobbies du sel qui ont décidé d’accepter une certaine diminution du sel, mais pas plus de 20 % en 5 ans ?

5. Les bases de calcul qu’on nous apprend à l’école nous permettent de calculer qu’avec une réduction de 20 %, la consommation française passerait de 10 à 8 grammes par jour, et non pas à 5.
Et quand j’ai demandé à Pierre Meneton si cette mesure était enfin appliquée en France, il m’a répondu que la loi française n’oblige pas l’industrie alimentaire à réduire le sel, elle le suggère seulement…

6. Un journaliste lui avait demandé pourquoi les autorités n’agissaient pas avec plus de fermeté pour limiter la consommation du sel en France. Pierre Meneton a invoqué l’importance du lobby du sel et l’a comparé au lobby du tabac qui a réussi à corrompre les gouvernements du monde entier pendant 50 ans.
La Compagnie des Salins de France a porté plainte pour diffamation : le sel serait nécessaire à la vie, pas le tabac. La juge de Grande Instance de Paris a innocenté Pierre Meneton* contre la « Compagnie des Malins » (lapsus véridique !). Ils ont fait appel.

7. Le rapport entre le sel et l’hypertension est connu et scientifiquement prouvé. Un hypertendu SAIT que trop de sel est dangereux pour lui. Mais TOUT LE MONDE devrait l’éviter pour, justement, éviter l’hypertension, l’infarctus, l’ostéoporose.
On vit bien mieux avec bien moins… de sel.

8. L’accoutumance au sel n’est pas une addiction. Il suffit de prendre la décision d’en consommer moins. Allez-y petit à petit. Choisissez des épices, redécouvrez le vrai goût des aliments, appréciez leur saveur naturelle, partez à la découverte des subtilités gustatives au lieu de tout uniformiser par le sucre et le sel.

9. La consommation d’aliments non transformés (fruits et légumes frais) fournit naturellement 1 à 2 grammes de sel par jour, soit la quantité nécessaire et suffisante pour assurer le bon fonctionnement du corps – SANS AUCUN APPORT SUPPLÉMENTAIRE DE SEL.

Et n’oubliez pas la déclaration encourageante de Coluche :
Ce que l’on n’achète pas finira par ne plus se vendre. Ils seront bien obligés de changer leur politique de production. SI NOUS LE VOULONS BIEN !

* Pierre Meneton : Le sel – un tueur caché. Éditions FAVRE, 2009

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Ma Bible des aliments remèdes
Mon cahier de sorcière pour devenir immortel.le
Mon cahier de tisanes
Maux de bouche, aphtes, gingivite, rage de dent...