Cellulite : les meilleurs remèdes homéopathiques

La cellulite est l’ennemi n° 1 des femmes, avant même le surpoids, c’est dire. Une fois installée, difficile de la déloger… Pour accélérer le retour à une silhouette et une peau de bébé, confiez vos capitons à l’homéopathie !
Pour accélérer le retour à une silhouette et une peau de bébé, confiez vos capitons à l’homéopathie !

Votre remède en fonction de votre problème
 
Sauf mention particulière, prenez le médicament homéopathique indiqué à raison de 3 granules, 3 fois par jour, pendant plusieurs mois - jusqu’à atténuation très nette de votre cellulite.
 
1. Votre cellulite est de type « classique » : elle touche les cuisses et les fesses. C’est la célèbre culotte de cheval. Vous êtes probablement un peu empâtée. Malgré vos efforts, vous n’arrivez pas à avoir une belle peau ni de beaux cheveux, les vôtres sont gras et difficiles à « dompter ». Le froid et l’humidité ne vous valent rien, et vous présentez peut-être conjointement à votre cellulite des petits soucis de circulation sanguine et/ou gynécologiques.
Prenez : Thuya occidentalis 5 CH si les zones cellulitiques sont très limitées, ou 9 CH si elles vous semblent plus étendues (toujours dans le cadre cuisses/fesses).

2. Votre cellulite est répartie surtout autour de la taille, en haut des cuisses, éventuellement en d’autres endroits articulaires, et « déborde » sur l’ensemble du corps. Vous pouvez vous sentir parfois gonflée, « boudinée » (impossible de retirer une bague dès qu’il fait chaud, par exemple) et tout cela vous gêne pour marcher, vous mouvoir. Vous déprimez pour un rien, et êtes plutôt sédentaire. Dommage, car davantage d’activité physique vous ferait beaucoup de bien, tant sur un plan circulatoire que sur celui du surpoids et de la cellulite.
Prenez : Natrum sulfuricum 15 CH.
 
3. Votre cellulite touche exclusivement les cuisses. Le reste du corps, surtout au-dessus de la ceinture, est mince voire maigre. Vous avez toujours été longiligne : déjà, enfant, vous aviez du mal à « prendre » alors que vous mangiez normalement, voire plus que les autres. Vous êtes vite fatiguée, éventuellement spasmophile, du coup peu active, et « bouger en groupe » ne vous dit vraiment rien, vous préférez la solitude. Vous êtes la parfaite candidate à l’automassage, tranquille, seule dans votre salle de bains !
Prenez : Natrum muriaticum 5 CH.

4. Votre cellulite envahit vos jambes, que vous avez lourdes et marbrées. Vous êtes une adolescente ou une adulte plutôt jeune. Vous avez tout le temps froid aux pieds, et même froid en général. Mais dans un sens heureusement, car dès qu’il fait chaud (été, sauna, piétinement en magasin), vos jambes se rappellent à vous. Veines apparentes, varicosités, varices… Nous ne saurions trop vous recommander de marcher dans l’eau, fraîche de préférence (piscine, eau de mer), car elle vous fera beaucoup de bien. Si ça ne vous dit rien, astreignez-vous déjà à un simple jet d’eau bien froide chaque jour, après la douche, sur les pieds, les chevilles, en remontant le plus haut possible vers la taille. Gagnez un centimètre en hauteur chaque jour. Vous constaterez très vite des résultats, tant sur l’aspect de la peau d’orange que sur vos sensations au niveau des jambes.
Prenez : Pulsatilla 9 CH.

5. Votre cellulite, très localisée (genoux ou haut des bras, par exemple), vous fait mal. Vous ne pouvez pas la masser, la triturer, l’exposer à un jet d’eau (thalassothérapie, thermalisme ou jet sous-marin dans la baignoire ou la piscine) sans ressentir de vives douleurs. Ça « brûle ».
Prenez : Cantharis 5 CH.

Retrouvez l’article complet d’Anne Dufour dans Rebelle-Santé N° 143