Fragon épineux (Ruscus aculeatus)

Cette plante de moyenne montagne fait partie des meilleurs remèdes pour soulager les troubles de la circulation. Appelé aussi petit houx, le fragon épineux (Ruscus aculeatus) ne fait pas partie de la famille des houx, mais des Liliacées.

Depuis l’Antiquité
Le fragon épineux est utilisé avant tout pour ses vertus diurétiques et anti-oedème, la plante a progressivement acquis ses lettres de noblesse pour traiter les jambes lourdes, les hémorroïdes, les douleurs abdominales, et même la constipation.

De nombreuses études confirment ses propriétés vasoconstrictrices
En 1952, plusieurs chimistes français ont isolé la ruscogénine et la néoruscogénine, les deux principes actifs majeurs du fragon épineux. Les rhizomes renferment aussi du calcium, du potassium, une résine, une huile essentielle et d’autres constituants qRapidement, les extraits de la plante ont été incorporés à de nombreux médicaments destinés aux troubles de la circulation veineuse. Récemment, plusieurs d’entre eux ont été déremboursés (pour services rendus insuffisants) par la Sécurité Sociale, ce qui a entraîné l’arrêt de leur commercialisation. Ce doute officiel à l’égard d’une plante qui a fait ses preuves n’a pu être levé ; pourtant, de nombreuses études récentes montrent son intérêt. Des diui en font une plante médicinale apéritive, diurétique, vasoconstrictrice, phlébotonique et fébrifuge. zaines publications scientifiques ont confirmé que le fragon épineux soulageait efficacement les syndromes de jambes lourdes ou les hémorroïdes. Actuellement, des études sont même en cours pour établir la validité du fragon épineux dans le traitement de la rétinopathie diabétique. Malgré la disparition de quelques spécialités pharmaceutiques bien connues de nos grands-mères, il subsiste heureusement plusieurs médicaments à base de fragon épineux. Et puis, on en trouvera toujours dans les magasins de produits naturels sous forme de gélules ou de racine sèche.

Pour quelles indications ?
Le fragon se prend sous forme de décoction pour lutter contre les problèmes de circulation en général. C’est aussi un excellent contracturant des muscles lisses de la vessie. En règle générale, on boit 2 à 3 tasses de décoction par jour pour les indications suivantes :
- crises d’urémie
- goutte
- hémorroïdes
- impatiences nocturnes des membres inférieurs
- jambes lourdes ou gonflées
- oedèmes
- règles douloureuses
- séquelles de phlébite
- troubles de la ménopause
- varices.

Quelques précautions
 Il ne faut pas consommer les baies qui, toxiques, peuvent provoquer des vomissements et des nausées.
 En revanche, les rhizomes ne sont pas toxiques et entrent même dans la préparation de boissons apéritives. Les feuilles et les tiges ne sont pas toxiques.
 En ce qui concerne les compléments alimentaires ou les médicaments, quelques rares cas d’allergie à la ruscogénine ont été rapportés.
 L’effet du fragon épineux pourrait s’ajouter à celui des vasodilatateurs ou des bêtabloquants.
 Les hypertendus doivent surveiller leur tension, car les effets vasoconstricteurs du fragon épineux peuvent théoriquement  contribuer à augmenter la tension artérielle.

Sous quelle forme ?
 Dans la cuisine : aussi bien que la ciboulette, les jeunes pousses peuvent accompagner une laitue ou une omelette.
 Décoction : faites bouillir pendant 2 minutes et laissez infuser 10 minutes une poignée (environ 80 g) de rhizomes coupés en morceaux, dans 1 litre d’eau. Filtrez.
1 tasse, matin, midi et soir, en cures de 3 semaines. Sucrez éventuellement avec du
miel.
 Recettes des 5 racines : mélangez à parts égales des racines de fragon, de fenouil, d’ache, d’asperge et de persil. Faites une décoction de 60 g de ce mélange pour 1 litre d’eau. Ajoutez du miel pour en adoucir l’amertume. Ce sirop apéritif était autrefois utilisé pour lutter contre les jambes lourdes, les problèmes urinaires ou les crises de goutte.
 En gélules : suivez les conseils d’utilisation du fabricant.
 On le trouve aussi dans de nombreuses spécialités pharmaceutiques.
 Le Dr Valnet conseille le fragon en association avec la vigne rouge, le marron d’Inde ou l’hamamélis, 3 plantes connues pour leurs vertus circulatoires. Par ailleurs, une récente étude insiste sur le bénéfice de l’association mélilot-fragon épineux dans le cas des troubles de la ménopause.

L'article de Sophie Lacoste est paru dans Belle-Santé n° 87.