Oui au vélo d'appartement... mais avec précaution !

Rubrique

Après les vacances, la tentation est grande de poursuivre une activité physique avec, pourquoi pas, du vélo d’appartement pour prolonger les longues balades à bicyclette. Prudence ! Si la chute n’est plus vraiment au menu, d’autres dangers plus sournois guettent l’utilisateur.

Alternative au cyclisme sur route, le cyclisme d’appartement n’en demeure pas moins intéressant pour la forme physique et la santé (amélioration générale) et ce, sans le risque de chute dès lors que le vélo est fixé à l’avant et à l’arrière, comme le sont les VA destinés à fai­re du « cardio ». Pour autant, cette activité physique particulière recèle également son lot de bobos, méconnus pour la plupart.

DÉSHYDRATATION
- Ne vous couvrez pas trop afin de faciliter les échanges thermiques entre l’air et la peau.
- Ouvrez grandes les fenêtres et pédalez dans un courant d’air, ou à défaut dans une pièce plutôt froide (garage)… ou carrément sur votre terrasse ou dans votre jardin.
- Dans une pièce, optez pour le bon vieux ventilateur pour améliorer la convection.
- Buvez beaucoup, au moins un litre à l’heure.
- Faites des pauses toutes les 10 mn et n’hésitez pas à vous asperger avec un brumisateur en cas de chaleur importante.

ANESTHÉSIE
Cette immobilité permanente en position assise présente un risque : la compression du périnée, constamment soumis au poids de la partie supérieure du corps.
- Levez-vous régulièrement afin de soulager votre périnée ou faites des pauses.
- Portez un cuissard de cycliste afin de protéger votre peau.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Venus d’Inde, les remèdes qui guérissent
Les huiles essentielles qui guérissent
Mon cahier de Lithothérapie pour soigner les enfants avec les pierres
Et si vous manquiez de vitamine D ?