Pas tant d’hyperactifs

Rubrique

On a vite fait de classer un enfant dissipé dans la catégorie des hyperactifs ! Aux états-Unis, on estime que près d’un million d’enfants sont ainsi diagnostiqués à tort. Le problème, c’est qu’on leur prescrit dans ce cas un psycho-stimulant, la Ritalin, dont on ne connaît pas bien les effets secondaires à long terme. « Si un enfant ne se comporte pas bien, s’il est inattentif, ne peut pas se tenir tranquille, c’est peut-être simplement parce qu’il a cinq ans et que les autres en ont six », affirme Todd Elder, auteur de l’étude et professeur d’économie à Michigan State University. On sait aussi que le régime alimentaire peut avoir une influence : les sucreries favoriseraient l’hyperactivité, un régime sans gluten sans caséine, au contraire, serait très bénéfique.

Retour au sommaire de Belle-Santé n° 129

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de Baumes aux huiles essentielles
Mon cahier de botanique
Les huiles essentielles qui guérissent
Mon cahier de réflexologie plantaire