Petits mieux pour les yeux

Rubrique

Quelques précautions permettent de retarder (ou limiter) le port de lunettes, ou une affection qu’aucune paire de lunettes ne corrige : la tristement célèbre DMLA.
À tout seigneur tout honneur, je mentionne en premier lieu le Dr Bates, à qui je dois un exercice quotidien : regarder en alternance la racine du nez (oui, on louche), puis l’horizon lointain – ou les cloisons gauche et droite. Cet exercice renforce les muscles du fond de l’œil et favorise la circulation maculaire.
Le deuxième se pratique en plein air, par temps clément laissant apparaître un pan de ciel bleu. Le bleu du ciel est un guérisseur. Le cas du médecin new-yorkais, qui a guéri ses patients du cancer en les installant sur le toit de sa clinique, face au ciel sans lunettes, est emblématique. Le meilleur bleu est celui qui apparaît entre des nuages de beau temps, ronds et blancs.
La troisième astuce concerne les usagers de l’ordinateur. La luminosité de l’écran en est souvent excessive, au détriment de la précieuse macula. Solution : inverser les "couleurs", ce qui transforme l’écran en tableau noir, sur lequel l’écrit apparaît en blanc de craie. Un repos pour la vue - ambiance jeunesse en prime !!!
Last but not least : ne pas oublier les conseils des nutritionnistes et ophtalmologues, en particulier les bienfaits des myrtilles et de l’euphraise casse-lunettes.
Quant aux lunettes : le verre est fait de silice, matière qui condense les champs électromagnétiques. Il est donc indiqué de les nettoyer régulièrement, ou au moins de les "démagnétiser" par un léger choc sur une table de bois.»

Conseils transmis par notre amie Hélène Bernet

Retour au sommaire de Rebelle-Santé n° 197

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de tisanes
Poids : mode d'emploi
Les aliments qui guérissent (Poche)
Rhumatismes et autres maux articulaires