Philosophie managériale

Pierre veut marier humanisme et entreprise…
Rubrique

Pierre Bigazzi a réalisé son rêve ! Ce docteur en économie a réussi à introduire la philosophie tant occidentale qu’orientale dans le monde du management. Et ce, après un parcours étonnant qui l’a emmené au bout de la terre… en passant par Compostelle. Rencontre avec un économiste pas comme les autres…

Pas facile d’avoir un pied dans deux mondes aussi éloignés que l’économie et la philosophie. Pourtant, Pierre Bigazzi a réussi ce tour de force. Tout a commencé à l’âge de 17 ans, après une enfance tranquille à Aubagne où il est né. L’adolescent est un sportif accompli ; il fréquente un grand lycée de Marseille et joue au handball. Il joue tellement bien qu’il est sélectionné dans l’équipe de France des juniors. L’avenir s’offre à lui, radieux…
Mais la vie en décide autrement. « Un jour, se souvient-il, je reçois un appel intérieur : tu crois que c’est ça la vie – le paraître et la compétition ? » Bien sûr, c’est difficile à mettre en mots, mais tellement fort que le jeune homme affronte son entraîneur et – au grand dam de sa famille et de ses ami(e)s – renonce à la belle carrière sportive qui s’offrait à lui. « J’ai senti qu’il y avait autre chose à vivre pour moi, et la lecture de "Jonathan Livingston le goéland" (1), m’a conforté dans cette difficile décision ».
(1) Roman initiatique de Richard Bach

LONGUES ÉTUDES…
Après avoir trouvé le courage de dire non, le jeune homme, qui se retrouve soudain bien seul, se lance corps et âme dans les études. Il s’inscrit à la fac de Marseille (« Cela me laissait du temps pour mener mes recherches philosophiques à côté ! » avoue-t-il). Par l’économie, Pierre cherche à comprendre comment les Hommes organisent la vie sur terre et gèrent les choses. Il obtient un doctorat, complété trois ans plus tard par un Executive MBA et couplé avec un Master of Arts en ressources humaines internationales.

Il travaille durant plusieurs années comme économiste dans une grande entreprise en région parisienne et en Normandie, jusqu’au jour où « le hasard » met sur sa route Roger Declerck, haut responsable hollandais, un humaniste qui brasse des millions de dollars à la Banque mondiale de Washington.
La rencontre a lieu à Marseille et Pierre a quinze minutes pour lui expliquer sa vision des choses – la philosophie de la connaissance qui débouche sur une action en entreprise : « Voulez-vous enseigner ce que vous venez de me dire ? » lui répond du tac au tac le grand financier. Une petite phrase qui change sa vie !

LA PHILOSOPHIE MANAGÉRIALE
Le rêve de Pierre Bigazzi est de créer une école des « Compagnons-managers » où les futurs dirigeants seraient formés aux différentes philosophies, psychologies et aux grandes traditions spirituelles de l’Orient et de l’Occident, en relation avec l’entreprise et le monde de l’économie.
En attendant, il enseigne aux entrepreneurs cette nouvelle matière dont les objectifs sont de développer une philosophie de la connaissance et de l’action en entreprise, d’enrichir l’environnement des décisions, de promouvoir l’éthique professionnelle dans un univers managérial complexe, et d’œuvrer au progrès économique, social et humain dans le monde des affaires. Bref, « former des managers ayant une âme… et pas seulement une tête remplie de chiffres. »

Contact :
Pierre Bigazzi, Résidence « Les Hauts du port » (bâtiment B) – 1530, route de La Ciotat – 83270 Saint-Cyr-sur-Mer.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier des Fleurs de Bach
Recettes faciles et gourmandes à l’huile de coco...
Les secrets d'un jeûne réussi
Les massages aux huiles essentielles qui guérissent