Pokemon Go : pour se bouger un peu !

Rubrique

À l’heure où l’obésité et le diabète de type 2 touchent un public de plus en plus nombreux et de plus en plus jeune, des chercheurs spécialisés en diabétologie se réjouissent du succès du jeu Pokemon Go, car, parmi les causes les plus importantes du diabète de type 2 (qui représente 90 % des diabètes dans le monde) figurent le surpoids, l’obésité, le manque d’activité physique et la sédentarité. Or, pour le Dr Tom Yates, du Leicester Diabetes Centre, « Toute chose qui tire les gens de leur canapé et les fait arpenter les rues peut être une solution. Ce jeu est une idée novatrice pour des obésités débutantes. La marche à pied est largement sous-estimée. Pourtant, c’est la forme d’exercice la plus facile, la plus accessible et la plus économique pour devenir actif et rester en bonne santé. »
Une récente étude publiée dans la revue Diabetes Care montre que 5 minutes d’activité toutes les demi-heures quand on a un mode de vie sédentaire en position assise suffiraient à faire baisser la glycémie…

Retour au sommaire de Rebelle-Santé n° 190

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Grossesse et allaitement sans soucis
Additifs alimentaires : mieux les connaître pour éviter leur toxicité
Stress et sommeil, les prescriptions du Dr Valnet
Faut bien mourir de quelque chose !