Pour des anti-insectes sans produits chimiques...

... les 10 bons gestes à adopter
Rubrique

C’est la pleine saison des moustiques, moustiques-tigres, aoûtats et autres charmantes bestioles qui en veulent à notre sang et à nos nuits paisibles. S’en débarrasser, oui, mais sans intoxiquer la famille, les animaux et la planète !

Sous le lit, sur les rideaux, en balade en forêt, dans la voiture, sur la nappe de pique-nique… ils sont partout ! Ils ont beau être utiles pour plein de choses, le bourdonnement nocturne des moustiques et les boutons qui démangent à la folie, très peu pour nous. Ils marchent, rampent, volent, bourdonnent, grouil­lent partout autour de nous, et souvent nous terrorisent. Mais même si vous les détestez, les tuer avec des produits chimiques est une erreur, tant pour votre santé (hyper toxiques pour la peau, le système respiratoire, les animaux de compagnie) que pour celle de l’environnement (eau, air, sol, plantes, aliments…). En plus, les insecticides chimiques les rendent plus résistants, et déciment tout un fragile écosystème dont d’autres insectes « bénéfiques », des petits animaux, les microbiotes du sol, de votre peau, de celle de votre compagnon à 4 pattes. Pour autant, on n’a pas envie de subir les assauts de tous ces mini-vampires !

Faites pousser dans le jardin des plantes naturellement répulsives

Elles exhalent des molécules peu appréciées des insectes, qui vont finalement faire un tour ailleurs. Aspérule odorante, capucine, géranium (moustique), souci, tabac d’ornement, tanaisie, mélisse (mouche, fourmi), absinthe (spécial potager), pétunia (puceron, et protège les plantations de divers parasites)…
Attention à la lavande, qui chasse guêpes et moustiques mais attire les abeilles (à ne surtout pas tuer !) !

Plantez des aromatiques anti-insectes

Basilic, menthe, citronnelle, ciboulette, romarin, sauge, thym…
Même en appartement, dans un petit pot, ça fonctionne ! Et en plus vous allez vous régaler de leurs feuilles en préparant boissons fraîches, salades odorantes, « tomates-mozza » d’anthologie, sorbets.

Soyez propre et discret

Les moustiques adorent les odeurs de sale, de pieds, de fromage, d’alcool, de « peau qui transpire », de parfums.
Donc, répondez point par point en ayant une hygiène irréprochable, avec un savon et un shampoing neutres (sans parfum). Portez des vêtements clairs, et évidemment couvrants. Et le soir, puisque les moustiques sortent à ce moment, doucement sur le petit rosé, le kir ou le pastis ! 

Complétez votre aromathèque

À appliquer directement sur la peau, diluées dans de l’huile végétale : huiles essentielles de citronnelle (moustiques), géranium (guêpes, mouches), cèdre/eucalyptus (tous insectes).
À vaporiser (trajet des fourmis), poser sur un cube de bois (mites), diffuser ou verser simplement à raison de quelques gouttes dans un bol d’eau chaude à mettre là où sont les insectes : huiles essentielles de cyprès/lavande vraie (mites).

Image retirée.

Tiques : soyez hyper vigilant

Surtout dans l’Est de la France ; il y en a ailleurs, mais là, elles sont spécialement porteuses de la maladie de Lyme. Protégez-vous : chaussures fermées, vêtements longs et clairs pour bien couvrir toute la peau et repérer tout intrus. Évitez les herbes hautes. De retour à la maison, observez bien les zones découvertes et ôtez immédiatement toute tique à l’aide d’un tire-tique ou, à défaut, d’une pince à épiler, l’essentiel étant de bien retirer l’animal entier sans séparer le corps de la tête. Consultez si une rougeur apparaît.

Essayez les vêtements antimoustiques

En zone tropicale, branchez la clim

Pensez « grille fine, moustiquaire, rideau fin »

Piège maison à guêpes et frelons hyper efficace

Coupez une bouteille d’eau en plastique au milieu. Au fond, versez du jus de fruit ou toute eau sucrée (sirop…), soda... Insérez le goulot vers le fond, comme pour remonter la bouteille à l’envers. Les insectes, gourmands, sont attirés dedans et ne peuvent ressortir du piège.

Calmer les piqûres

Trop tard, vous avez été piqué, pour ne pas dire dévoré tout cru.
Ne croyez pas ces histoires de dard de guêpe alcalin et de venin acide des abeilles, c’est un mythe. Voici les bons réflexes :

Si piqûre :

• En général : araignée, taon… : Posez dessus un glaçon pour calmer l’inflammation et éviter ainsi les gratouilles.

• Hyménoptères : abeille, fourmi, frelon, guêpe : Au contraire chauffez la zone car le venin est détruit par la chaleur – briquet, cigarette proche… Retirez le dard à la pince à épiler, comme une écharde. Puis appliquez du vinaigre (si vous n’avez pas de source de chaleur, passez directement au vinaigre).
Posez 1 goutte d’huile essentielle de lavande aspic pure sur la piqûre, anti-démangeaisons et antisepti­que (annule tout risque de surinfection). Uniquement ponctuellement, et sur un ou deux boutons. En été, avoir toujours un flacon de cette huile essentielle magique dans sa poche ou son sac !

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de gemmothérapie
Devenir acteur de sa guérison
Mon cahier de sophrologie
Mon herbier des feuilles d'arbres… des parcs et des jardins