Pour notre santé au travail

Rubrique

Je pleure pour ceux qui sont morts en France, en Turquie et dans de nombreux pays. Parler de notre corps et de notre santé devient de plus en plus difficile quand on est entouré de tant de morts. Mais je me dis : « Au contraire Pinar, c’est dans ces moments-là, plus que n’importe quand, qu’il faut défendre la vie. »

Bonjour, je vous salue de Nice, quelques semaines après le cauchemar qui a horrifié notre planète. Le lendemain de cette horreur, j’ai appris que la Turquie, le pays que j’ai quitté les larmes aux yeux, est en flammes. Je suis si inquiète pour ma famille, mes amis....

Mes chères et chers, oui, c’est dans ces moments-là que nous devons imaginer un monde plus sain, plus heureux, plus juste. C’est dans ces moments-là qu’il faut soutenir plus que jamais le mouvement social, dans notre pays, contestant la volonté du gouvernement, qui, au nom de l’emploi, tente d’imposer la révision de certaines dispositions du Code du Travail.

Je consacre donc cette rubrique à la santé au travail. Mon ami Alain Desgranges, qui contribue, depuis quelque temps, à la préparation de mes rubriques, a participé le mois dernier à une formation sur ce sujet. Il y a tant de choses à dire…

L'IMPORTANCE DU CODE DU TRAVAIL
Si le Code du Travail est particulièrement important en matière de santé, c’est parce qu’il permet de réduire les accidents du travail et les maladies professionnelles. Ce sont des éléments déterminants pour la négociation et l’édification des lois. Ces lois nous protègent. Souvenez-vous par exemple du scandale de l’amiante. Dès le début du XXe siècle, nous savions que l’extraction, le transport, le travail et l’utilisation de l’amiante étaient à l’origine de dizaines de milliers de morts. Mais son usage n’a été interdit, en France, qu’en 1997. Pourquoi ? Parce que l’extraction de l’amiante est peu onéreuse, que sa rentabilité est grande, et que les multinationales sont quasiment toutes puissantes. Face à cette cupidité, les associations de victimes et les syndicats ont mené des combats importants et c’est après les premières règles spécifiques de protection des travailleurs que l’utilisation de l’amiante a enfin été interdite en France. Dans de nombreux pays son utilisation continue à tuer les salariés.

C’est en se réappropriant son travail que l’on peut retrouver confiance en soi et chacun peut réfléchir à ce qu’il ou elle peut faire pour conserver sa santé physique et morale au travail. Pour cela, quand on a affaire à des entreprises qui ne respectent pas leurs salariés, les lois sont les seuls remparts contre les « crimes du travail ». Protéger le Code du Travail est la première chose à faire, et continuer à lutter pour améliorer les conditions et préserver la santé des salariés.
Servant de garde-fou, les nouvelles lois doivent garantir notre droit à la sécurité économique, à la vie, à la santé et à la dignité.

Je le répète: « Il faut défendre la vie ». Surtout dans les moments durs que nous traversons.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Rhumatismes et maux de dos : les prescriptions du Dr Valnet
Mon cahier de remèdes et recettes au Miel
Les secrets d'un jeûne réussi
Ma Bible des aliments remèdes