Pour soulager l’anxiété

... des recettes naturelles
Rubrique

Voici venir septembre et la rentrée des « classes » pour bon nombre d’élèves, étudiants et professeurs. Pour certains, cela se passe dans l’excitation et la joie et, pour d’autres, ce sont des jours plutôt... difficiles avec « une boule au ventre »  qui grandit au fur et à mesure que l’échéance approche.

Plus forte que l’inquiétude mais moins que l’angoisse, l’anxiété saisit la gorge de celui qui la subit. Du latin ango qui signifie serrer, l’anxiété est un état de trouble et d’agitation qui peut s’accompagner de sensations d’étouffement, d’oppression au ni­veau du cœur, de palpitations et d’estomac noué. Vous passez de l’agitation mentale à l’immobilité psychique, vous êtes irritable, vous n’arrivez pas à vous concentrer, votre corps oscille entre coups de chaleur ou de sueur et froid intense. Il est temps de vous calmer. Lisez des poètes qui font du bien à l’âme comme Omar Khayyam et méditez sur ses paroles : « Tu n’as pas aujourd’hui de pouvoir sur demain, l’anxiété du lendemain est inutile. Si ton cœur n’est pas insensé, ne te soucie même pas du présent, sais-tu ce que vaudront les jours qu’il te reste à vivre ? », tout en buvant des tisanes apaisantes. Reniflez des senteurs reposantes, prenez des bains au parfum de fleur d’oranger ou de lavande et adoptez une alimentation riche en magnésium : céréales complètes, oléagineux, fruits de mer, sardines à l’huile, épinards, bananes...

La passiflore : Passiflora Incarnata

Si vous n’arrivez pas à dormir, si vous avez un sommeil entrecoupé de périodes de réveil ou un sommeil très léger et donc peu réparateur, faites appel à la passiflore, grimpante d’Amérique tropicale, qui vous aidera à vous jeter dans les bras de Morphée. Cette plante sédative aide au relâchement musculaire et favorise l’endormissement. Versez, dans une tasse à thé, de l’eau bouillante et une cuillerée à soupe de fleurs sèches. Couvrez, laissez reposer un quart d’heure, filtrez et buvez en sucrant avec du miel. Prenez une tasse le matin et une le soir, une demi-heure avant de vous coucher.
Pour une teinture, dans un pot en terre ou en verre, faites macérer 200 g de fleurs sèches dans un litre d’alcool à 60 % vol. Fermez, laissez macérer à l’ombre pendant dix jours en remuant tous les deux jours. Filtrez et prenez de 40 à 50 gouttes dans un peu d’eau une heure avant de vous coucher.
Pour des tisanes composées, faites un mélange à parts égales de passiflore et de tilleul et laissez infuser dix minutes 15 g de ce mélange dans un litre d’eau bouillante. Filtrez et buvez deux tasses en fin de journée en dehors des repas.

La ballote : Ballota Nigra ou Foetida

Voici une plante vivace très commune des lieux incultes, aux feuil­les opposées et aux petites fleurs mauves. Elle est reconnaissable à son odeur... désagréable. On l’appelle d’ailleurs marrube fétide... Elle est pourtant calmante, procure un sommeil apaisant et lutte contre les manifestations de l’anxiété comme les bouffées de chaleur, les palpitations et les spasmes au niveau de l’œsophage. Vous pouvez l’utiliser en infusion, mais son goût est un peu à l’image de son odeur. Alors mélangez-la à parts égales avec d’autres plantes à l’odeur engageante comme la mélisse ou la fleur d’oranger. Mettez une cuillerée à soupe de plantes dans une tasse d’eau bouillante, couvrez, laissez infuser quinze minutes, filtrez et buvez deux à trois tasses par jour.

La valériane : Valeriana Officinalis

Encore une plante aux effluves particulières... odorantes, certes, mais que certains associent à des relents d’urine. Elle plaît aux félins qui se roulent dessus, d’où son nom « d’herbe à chats ». Elle est, elle aussi, extrêmement efficace pour lutter contre l’anxiété et ses manifestations nerveuses (oppression, palpitations, contractions douloureuses de l’estomac et perte du sommeil).
La teinture se prépare ainsi : dans un pot en terre ou en verre, versez 200 g de racine fraîche et un litre d’eau-de-vie. Fermez avec une gaze et laissez macérer à l’ombre et au sec pendant quinze jours. Remuez tous les jours. Filtrez et conservez dans des bouteilles en verre teinté. Prenez de 40 à 50 gouttes dans un peu d’eau, au coucher.

L’aubépine : Crataegus Oxyacantha

*

Cette plante apaise le système nerveux. Elle est antispasmodique et réduit les palpitations et les vertiges.
Elle régule la tension artérielle.
Vous pouvez prendre des tisanes de sommités fleuries ou de baies. L’infusion de baies se prépare en versant un litre d’eau bouillante sur deux cuillerées à soupe de baies concassées. Il suffit ensuite de couvrir, de laisser reposer un quart d’heure, de filtrer et de boire trois tasses dans la journée. Quant aux sommités fleuries, comptez trois cuillerées à soupe pour un litre d’eau bouillante à infuser pendant dix minutes.

Pour les enfants et les grands gourmands  

Préparez des jus avec des aliments riches en magnésium dans un blender avec du lait d’amande, par exemple.
Préparez des infusions de mélisse (25 g pour un litre d’eau bouillante pendant dix minutes), ou de fleurs de tilleul (2 cuillerées à soupe par litre d’eau bouillante durant dix minutes), ou un lait à la fleur d’oranger (un litre de lait végétal ou animal fouetté avec 2 cuillerées à soupe d’eau de fleur d’oranger et une cuillerée à café de miel) ou encore une décoction de fleurs d’oranger (une tasse d’eau, une cuillerée à café d’eau de fleur d’oranger, une cuillerée à café de miel et un peu d’écorces d’agrumes à chauffer à petit feu pendant dix minutes).

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Diététique de l'expérience
Mon cahier de remèdes et recettes au Miel
Grossesse et allaitement sans soucis
Mon cahier des points qui guérissent