Prescription naturelle pour soigner les affections oculaires

Rubrique

Les yeux peuvent être le siège d’affections diverses : irritations, fatigue, infections du globe oculaire, et aussi de troubles de la vision qui, eux, restent du domaine de l’ophtalmologiste.

Dans la plupart des cas, des gestes simples de nettoyage peuvent arranger les choses ou des mesures d’hygiène de vie ralentir la progression d’affections sévères.

YEUX FATIGUÉS, IRRITÉS
Par des heures d’écran, par le vent, le soleil…
=> Appliquez sur les paupières une compresse imprégnée d’hydrolat de bleuet ou de camomille, ou même mieux, versez l’hydrolat du bouchon directement dans l’œil grand ouvert : une sensation de mieux-être est presque immédiate.

SÉCHERESSE OCULAIRE = ŒIL SEC
Vous avez :
- une sensation de sable dans l’œil, inconfort oculaire, picotements, irritation, brûlure
- du mal à supporter des lentilles de contact
- une sensibilité à la lumière, au vent, au froid, à la fumée
- des démangeaisons
- l’œil rouge
- des larmoiements paradoxaux (sécrétion réflexe)
- envie de fermer les yeux.

=> Hygiène des paupières : appliquez des compresses chaudes imprégnées d’hydrolat de camomille.
=> Puis 1 goutte dans chaque œil de collyre : larmes artificielles à viscosité accrue (gel lubrifiant) ou de collyre à l’euphraise (Weleda).
=> Par voie orale : avalez 2 capsules d’huile d’onagre ou de bourrache par jour dosées à 500 mg.

CONJONCTIVITE
Œil rouge, larmoyant, qui démange : inflammation de la membrane qui tapisse la paupière et couvre le blanc de l’œil. Non douloureuse, mais à traiter pour éviter une inflammation de la cornée ou des complications qui abîmeraient la vision.

> Lavez-vous les mains encore plus souvent que d’habitude, et avant et après les manipulations.
> Ne vous grattez pas, ne vous touchez pas les yeux.
> Ne partagez pas votre linge de toilette.
> Remplacez les lentilles par vos lunettes pendant quelques jours.

Pour décongestionner, apaiser
=> Bains oculaires avec hydrolat de bleuet, mélisse, lavande ou camomille : 2 à 3 longs bains oculaires par jour pendant 1 semaine
ou appliquez des compresses imprégnées d’un de ces hydrolats
ou vaporisez-le sur les paupières 3 fois par jour,
=> puis déposez 1 goutte de collyre antiseptique ou 1 grain de blé de pommade ophtalmique à l’intérieur de la paupière 3 fois par jour.
=> Histaminum 9 CH : sucez 3 granules 3 fois par jour si c’est une allergie.
=> Ravintsara par voie orale : avalez 1 goutte de cette huile essentielle dans un peu de miel ou sur 1 comprimé neutre 3 fois par jour pendant 5 jours.

FATIGUE OCULAIRE, ÉCRAN, LUMIÈRE BLEUE
Nous parlons ici d’écrans d’ordinateur, de téléphone, de tablette, de télévision, de console de jeux : la lumière bleue des écrans, très énergétique, peut provoquer une oxydation des lipides dans la rétine et le cristallin (bâtonnets). Elle est très dangereuse.
De plus, l’écran peut provoquer des troubles visuels dus à la mise au point (accommodation) perpétuelle, fatigante surtout en fin de journée. Les muscles oculaires fatiguent et s’affaiblissent, la vision se trouble ou on voit double.
En tout cas, de longues heures passées devant un écran peuvent provoquer un inconfort, une tension, une irritation, des yeux rouges, une sécheresse oculaire ou des larmoiements, des picotements, des démangeaisons, des brûlures. Le globe oculaire devient douloureux à la pression. Vous pouvez aussi souffrir de maux de tête.

Prévention et remèdes pour atténuer la fatigue oculaire liée à l’utilisation intensive des écrans :
- Installez-vous bien en face de l’écran, pas sur le côté, à une bonne distance 40 à 60 cm : augmentez la taille de la police au maximum pour éviter d’être trop près.
- L’écran nettoyé doit être perpendiculaire au regard.
- Réglez la luminosité qui doit être confortable et ajoutez une lumière qui vient de côté.
- Faites des pauses toutes les demi-heures : levez les yeux de l’écran  pour regarder au loin 20 secondes.
- Clignez des yeux fréquemment pour hydrater le globe et éviter l’œil sec.
- Reposez vos yeux régulièrement, oxygénez-vous, bougez.

=> Faites des bains d’yeux aux hydrolats de bleuet ou de camomille.
=> Complémentez-vous par cures d’un mois sur deux d’antioxydants protecteurs de la rétine : lutéine, astaxanthine, zéaxanthine, mésozéaxanthine : 1 comprimé par jour.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de botanique
Et si vous faisiez tout vous-même?
D'ici ou d'ailleurs, les points qui guérissent
Stress et sommeil, les prescriptions du Dr Valnet