Protéger son chien contre les aléas de la météo

L’été, personne n’est à l’abri de la canicule, d’un orage qui éclate (et donc de la foudre et du bruit du tonnerre), ou encore d’un bon mistral ou d’un autre vent à cent kilomètres heure. Personne… et votre chien non plus !

Si les vacanciers n’apprécient pas trop le gris et la pluie, nos chiens, eux, sont surtout gênés par les excès de la météo. Et c’est parfois une question de vie ou de mort pour eux.

LE VENT S'EST LEVÉ

Quel est le risque ?
Tant que votre chien reste tranquillement à la maison ou dans un coin bien abrité, il n’y a pas de risque. C’est donc surtout pendant la promenade qu’il va falloir être prudent, car le fait de marcher contre le vent, a fortiori s’il est violent, demande des efforts cardiaques supplémentaires.

Est-il concerné ?
Il y a un temps pour tout et quand le vent souffle fortement, ce n’est pas le moment de prévoir une longue promenade avec un chien cardiaque ou diabétique. Ces chiens fragiles doivent s’en tenir à la petite promenade hygiénique.

IL Y A DE L'ORAGE DANS L'AIR

Quel est le risque ?
La foudre touche le sol français environ 2 millions de fois par an, surtout entre juin et septembre, provoquant une centaine d’électrisations humaines ou animales.

Est-il concerné ?
Un chien n’a pas forcément le réflexe de se mettre dans l’endroit le plus approprié or, en haut d’une colline ou sous un poteau ou un arbre, il se met involontairement en danger.

IL FAIT TROP CHAUD POUR LUI

Quel est le risque ?
Il peut mourir d’un coup de chaleur.

Est-il concerné ?
Tout chien peut être victime d’un coup de chaleur en cas de canicule, d’activité physique par temps chaud (une hérésie) ou s’il reste confiné dans un endroit surchauffé comme l’habitacle de la voiture.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon herbier des feuilles d’arbres... des campagnes et des forêts.
D'ici et d'ailleurs les aliments qui guérissent
Bien manger sans cuisiner
Mon cahier de remèdes aux épices