Que manger pour équilibrer son cholestérol

Le régime Portfolio est le moyen le plus sûr, le plus naturel et le plus efficace pour équilibrer son taux de cholestérol. Premier régime à l’efficacité anticholestérol prouvée, il est en outre délicieux, ce qui ne gâche rien et cela permet de le suivre toute sa vie avec le sourire. Amandes, huile d’olive, ail, oignons, pommes, nous voilà !

LE RÉGIME PORTFOLIO
Tout comme le régime méditerranéen ou le régime Okinawa, Portfolio débute une brillante carrière-santé. Extrêmement souple et intelligent, Portfolio est fondé sur un panel d’aliments (d’où son nom) ayant eux-mêmes démontré leurs propriétés anticholestérol. C’était logique qu’en unissant leurs efforts, ils obtiendraient des résultats. Mais les concepteurs de ce régime – notamment David Jenkins, professeur de nutrition à l’université de Toronto, pionnier de l’Index Glycémique – ont été surpris de constater à quel point ces résultats étaient encourageants ! Lors des études, le régime Portfolio a rivalisé avec les médicaments anticholestérol (statines de première génération), effets secondaires en moins… et effets bénéfiques en plus sur d’autres paramètres (tension artérielle, minceur…).

SES POINTS FORTS
Basé sur une alimentation très riche en végétaux, il apporte beaucoup de fibres, d’antioxydants, de phytostérols, de "bons" gras et protège le coeur en général, sans focaliser uniquement sur le cholestérol.
Avantage non négligeable : Portfolio est facile à mettre en pratique, à suivre sur le long terme – c’est évidemment le but – et s’adapte aux goûts de chacun. En effet, tous ses aliments vedette possèdent des propriétés anti-cholestérol, il suffit de piocher parmi eux pour ne pas se tromper. L’idéal étant d’élargir au maximum sa palette d’aliments Portfolio afin de profiter d’apports nutritionnels les plus variés possibles.

BON ET MAUVAIS CHOLESTÉROL
Le cholestérol est une substance grasse, cireuse, qui circule naturellement dans notre sang. Nous en avons un besoin vital: sans cholestérol, pas d’hormones sexuelles (oestrogènes, testostérone, progestérone, DHEA), pas de bile, de vitamine D, pas de vie ! Notre corps en fabrique 75 %, seuls 25 % proviennent de l’alimentation. Pour atteindre les sites où on l’attend, le cholestérol emprunte des "taxis" qui le déposent parfois un peu n’importe où : c’est le LDL (Low Density Lipoprotein), le "mauvais" cholestérol. D’autres véhicules, les "éboueurs", passent derrière pour ramasser le cholestérol excédentaire : c’est le HDL (High Density Lipoprotein), le "bon" cholestérol. Une ville avec trop de taxis devient vite impraticable. C’est ce qui se passe dans le corps : trop de taxis (mauvais cholestérol) et l’organisme s’encrasse… Mais pas assez d’éboueurs (bon cholestérol), c’est encore pire ! Portfolio rétablit tous ces paramètres.

LES BONS RÉFLEXES ALIMENTAIRES
VOS AMIS
> Les concentrés de fibres solubles – amande, avoine, noisette, noix, légumes secs (lentilles, haricots), agar-agar, konjac.
> Les fruits et légumes riches en fibres solubles doivent remplir au moins la moitié de l’assiette. Préférez les variétés très colorées (carottes bien orange, raisin noir, fraises, myrtilles, baies de cranberry séchées, jus de grenade…), pleines à craquer d’antioxydants.
> Les protéines végétales - soja et légumes secs surtout. Quinoa et orge également à l’honneur.
> Les végétaux riches en phytostérols.
> L’ail et l’oignon, de préférence crus.
> Les "bons gras" anti-cholestérol, dans l’huile d’olive, de colza, de noix.
> Graines de lin, à ajouter partout !
> L’avocat, un pilier de la lutte anti-cholestérol, qui n’apporte que du bon gras et des substances protectrices.
> Le thé, de préférence vert.
> Le chocolat noir. Comptez 2 carrés par jour, maxi.
> Le curcuma. Il accélère l’élimination du cholestérol.
> Le vin rouge - 2 verres maxi/jour.
> Les fruits de mer, poissons gras (saumon, maquereau) sont les aliments d’origine animale à privilégier.
> Pour la viande : veau, dinde, poulet, volaille blanche.
> Les oeufs : maxi 3 à 5 par semaine.

VOS ENNEMIS
> Alcool en excès.
> Les aliments à IG élevé ("sucres rapides") : sucre, sucreries, pâtes, farine, pain et riz blancs.
> Les graisses saturées (viande grasse, fromages et produits laitiers) et les trans (plats préparés et produits avec des graisses hydrogénées…).
> Le café robusta, ou décaféiné, ou encore bouilli (comme fréquemment consommé dans le Nord par nos amis les Chtis), ça ne va pas du tout.
> Manger trop peu de bons gras (huile d’olive, poissons gras).

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier des points qui guérissent
Faut bien mourir de quelque chose !
Les Menus et les recettes qui guérissent
Mon cahier de beauté naturelle