Quelques trucs à la carotte, de Sophie Lacoste

Rubrique

La carotte est considérée comme antianémique, stimulante, tonique, diurétique, laxative, adoucissante, antiseptique et vermifuge.

Les fibres de la carotte cuite ont une action régulatrice sur l’intestin, leur pouvoir antidiarrhéique est connu. Elle piège le cholestérol grâce à la pectine qu’elle contient (une forte consommation de carottes crues diminue le taux de cholestérol). Légèrement diurétique, elle aide à éliminer l’acide urique, ce qui est utile pour les goutteux. On la recommande également contre les rhumatismes et l’arthrite.

DES FANES EN CAS D'APHTES
Ne jetez pas les fanes de carottes : faites-en bouillir une poignée pendant dix minutes dans une petite casserole d’eau, laissez infuser cinq minutes, puis filtrez.
Faites des bains de bouche avec cette décoction. Elle active la cicatrisation des muqueuses buccales.
C’est d’ailleurs une solution qui régénère aussi l’épiderme et vous pouvez également l’utiliser en compresses sur les gerçures et les engelures.

POUR RÉGULER LE TRANSIT
La carotte cuite est connue pour être un aliment idéal en cas de diarrhée. Mais elle peut aussi être merveilleuse dans le cas contraire. Il suffit de la faire cuire et de la préparer en purée.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Ordre et désordres
Mon cahier de sophrologie
Les 3 clés de la santé
Les aliments qui guérissent (Poche)