Raffermir de la tête aux pieds

Sur le corps comme sur le visage, une peau qui vieillit a tendance à s’affiner, s’assécher, perdre en collagène et en élastine. Sur ses parties les plus fragiles, elle se distend peu à peu, se relâche ou s’affaisse… assez disgracieusement. Comment lutter contre ce relâchement à tous les étages ?

Sur le corps comme sur le visage, une peau qui vieillit a tendance à s’affiner, s’assécher, perdre en collagène et en élastine, ces tissus qui soutiennent sa tonicité. Sur ses parties les plus fragiles (cou, décolleté, dessous des bras, intérieur des cuisses, ventre…), elle se distend peu à peu, se relâche ou s’affaisse… assez disgracieusement.
L’âge des cellules cutanées n’est pas seul en cause : le vieillissement de la peau est accéléré par la longueur et la répétition des expositions au soleil, par une mauvaise hygiène de vie (manque de sport, alimentation déséquilibrée, tabac, pollution ou stress), par la multiplication des régimes amincissants ou des grossesses, comme par des soins pas toujours très suivis tout au long de la vie. Car si on surveille de près l’apparence du visage, on se montre souvent beaucoup plus négligente avec celle de la peau de son corps. Être mince et bronzée n’est pas tout, il faut aussi travailler à la fermeté des tissus, pour garder un épiderme tonique le plus longtemps possible.
On peut lutter notamment avec des soins cosmétiques adaptés.

LES ACTIFS RAFFERMISSANTS
La cosmétique ne manque pas de mettre en avant ses recettes miracles pour lutter contre le relâchement cutané. Et les actifs présentés comme raffermissants ont plusieurs modes d’action :
> Ils peuvent agir en fournissant à la peau les éléments qui viennent à lui manquer avec l’âge : collagène, acide hyaluronique, vitamines notamment A sous forme de rétinol, céramides, peptides… ou acides gras essentiels et unsaponifiables : la plupart des huiles végétales constituent un bon apport en la matière.
> Ils peuvent l’aider à lutter contre l’affaiblissement de sa structure et favoriser le renouvellement cellulaire : silicium, prêle, centella asiatica ; flavonoïdes qui s’opposent à la détérioration du collagène : polyphénols de pomme ou de raisin, actifs issus de la vigne ; immortelle, lotus, lierre…
> Ils peuvent aussi agir en agents tenseurs : fougère, hibiscus, algues, graines de lin, écorce de chêne…
> Ils peuvent enfin appartenir à la catégorie des tonifiants, comme le sont les huiles essentielles de cyprès, genévrier, citron, menthe, bois de rose, cannelle, cèdre, géranium, pin sylvestre ou romarin…

QUAND LES UTILISER ?
Les premiers signes visibles du relâchement cutané marquent de toute évidence l’heure d’avoir recours à un cosmétique raffermissant, et dans ce cas, c’est matin et soir, et ad vitam æternam : les choses s’arrangent rarement au fil du temps.
Mais on aurait tout intérêt à prévenir plutôt que se contenter de tenter de guérir. Ainsi, pour Marie-France Nachtrab, esthéticienne à Paris : « Les raffermissants sont précieux pour un bon entretien de la peau : ils l’empêchent de s’abîmer, et la maintiennent en bonne forme. Il ne faut pas hésiter à y recourir même en prévention, même si on a l’impression de ne pas en avoir besoin. On pourrait dire que la peau ressemble à des chaussures en cuir : si on les cire chaque matin, elles vont rester belles et solides très longtemps ; si on les néglige, le cuir va s’abîmer, la chaussure va prendre l’eau et avoir piètre mine ! Si on s’occupe de nourrir et de soigner sa peau quand on est jeune, on retarde d’autant les effets du vieillissement ».

Et bien sûr, certaines périodes de la vie appellent des soins particuliers, comme pendant la grossesse (qui soumet la peau à de grandes variations physiques et hormonales et sollicite au plus haut point son élasticité), ou lors de variations de poids importantes et rapides.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Cuisiner autrement en hiver
Le jeûne : mode d’emploi
Venus d’Inde, les remèdes qui guérissent
Mais pourquoi personne ne nous le dit ?