La saponaire (Saponaria officinalis)

Rubrique

Beaucoup d’entre vous connaissent la saponaire, qui pousse dans les fossés ou au bord de l’eau, et qui plaît beaucoup aux enfants lorsqu’ils découvrent qu’elle mousse quand on la frotte entre ses mains avec un peu d’eau.

Mais c’est la racine qui contient le plus de saponosides, racine qui est, de plus, dépurative, diurétique, sudorifique et apéritive. Récoltez les racines lorsque la plante est encore en fleur. Lavez-les, découpez-les en rondelles et faites-les sécher en fine couche au chaud et dans un endroit ventilé sur des petites claies ou petits paniers en osier.

Quelques précautions très importantes s’imposent, pour éviter que les préparations ne soient impropres à la consommation, c’est-à-dire toxiques :
- Ne laissez pas la plante macérer dans l’eau, avant ou après la décoction.
- Ne dépassez jamais trois à quatre jours de prise en interne.

SI VOUS AVEZ UN PEU TROB ABUSÉ DE LA BONNE CHÈRE ET BU PLUS QUE DE RAISON
> Décoction : dans 15 cl d’eau, faites bouillir 5 g de racines pendant cinq minutes. Filtrez et buvez avec un peu de miel de romarin, par exemple. Vous devriez vous sentir mieux rapidement.

POUR LAVER LES CHEVEUX
> Shampooing : faites bouillir un demi-litre d’eau froide avec 80 g de racines fraîches ou 50 g de racines sèches pendant un quart d’heure. Couvrez, laissez infuser jusqu’au refroidissement. Filtrez, ajoutez trois gouttes d’huile essentielle de lavande et conservez dans une bouteille en verre. La quantité  correspond à peu près à trois shampooings et la décoction se conserve au réfrigérateur une quinzaine de jours.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon herbier des feuilles d'arbres… des parcs et des jardins
Chimiofolies
Mon cahier de tisanes
Stress et sommeil, les prescriptions du Dr Valnet