Rougeurs et couperose

lun, 14/10/2013 - 13:05 -- Hélène Le Héno

Le rouge est à la mode pour les fashionistas qui se font des joues de poupées russes. Il est un peu moins glamour quand il s’agit de rougeurs installées sur le visage. Une pathologie que certaines peaux sensibles connaissent bien et qui génère de plus en plus de consultations chez les dermatologues. Focus sur ce qu’il vaut éviter en cas de rosacée et sur les réflexes à privilégier.

IL EXISTE PLUSIEURS TYPES DE ROUGEURS
=> Les rougeurs passagères ou flushes
Il s’agit d’une montée de chaleur et de rougeur durant quelques minutes sur le visage sans que les vaisseaux sanguins soient visibles.

=> Les rougeurs diffuses ou érythroses
Ce sont des rougeurs localisées sur les joues, le nez, le front et parfois le menton.

=> La couperose
Quand l’érythrose s’aggrave, de petits vaisseaux dilatés, rouges ou violacés, apparaissent définitivement à la surface de la peau.

=> La rosacée inflammatoire
De petits boutons blancs ou rouges (sans point noir), qui pourraient faire penser à de l’acné, apparaissent sur les joues.

=> Le rhinophyma
Il touche surtout les hommes à un stade très avancé de la maladie et se caractérise par un nez rouge et hypertrophié.

LES BONS RÉFLEXES À PRIVILÉGIER
=> Savoir mieux gérer et diminuer son stress.
=> Se protéger des expositions au soleil.
=> Adopter une bonne hygiène de vie.
=> Privilégier une alimentation adaptée avec quelques nutriments bien choisis :
> Des acides gras essentiels.
> Des vitamines et notamment la A qui intervient dans le processus de renouvellement des cellules cutanées, celles du groupe B qui nourrissent et participent à l’hydratation cutanée, la C qui joue son rôle dans la formation du collagène et renforce la résistance et l’élasticité de la peau.
=> S’hydrater de l’intérieur en buvant de l’eau régulièrement en journée.
=> En fonction des symptômes, l’aromathérapie, l’homéopathie ou la naturopathie peuvent prévenir une installation définitive des rougeurs ou aider à diminuer localement les zones inesthétiques. N’hésitez pas à demander conseil à votre thérapeute.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site...
Article paru dans le : 
Voir aussi : 

Partager

 

À chaque parution...

Enregistrer

Enregistrer

Participer au forum...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer