Enregistrer

Enregistrer

Soins pour peau mature

mar, 02/09/2014 - 10:27 -- Rebelle-Santé
Rubrique : 

Abonnée à Rebelle-Santé, c'est toujours avec grand intérêt que je lis vos articles dans le journal. Je vous écris au sujet de votre page sur les antirides (voir article d'Anne Dufour dans la revue n° 160, massages aux huiles essentielles antirides, NDLR). J'ai commencé de suite, à suivre vos conseils de massage comme indiqué. Je voudrais utiliser les huiles végétales et essentielles que vous mentionnez mais je suis perplexe. Des tests effectués par ma dermatologue, suite à une allergie, ont révélé que je suis allergique au parfum, il s'agit davantage d'une irritation qu'une allergie, m'a t-elle dit. Depuis quelques années, j'utilise une crème et un démaquillant (sans parfum bien entendu) de la pharmacie. Je voudrais utiliser des actifs plus adaptés à ma peau mature (j'ai 80 ans). Afin de ne pas commettre d'erreur, et ne pouvant demander conseil à ma dermatologue (elle a pris sa retraite), je souhaite votre aide. »

Marie D. du Nord

Être allergique (ou irritée) "au parfum", ça ne veut en fait rien dire du tout, on peut très bien ne pas supporter telle molécule chimique qui donne un parfum, disons, de jasmin (au hasard), mais pas à telle molécule naturelle qui donne son parfum caractéristique à la lavande (au hasard encore), ou même... au jasmin.
Par conséquent, je vous recommande d'essayer notre mélange "antiri­des"  (chaque soir : 4 ou 5 gouttes d'huile végétale de bourrache, d'onagre ou encore d'argan + 1 goutte d'huile essentielle (HE) de géranium à alterner avec 1 goutte d'HE de bois de rose ou de bois de hô), d'autant que les cosmétiques dont vous semblez parler sont des marques "du commerce", dans lesquels les parfums sont forcément synthétiques et les tests réalisés, je suppose façon "patch test", le sont également avec des molécules chimiques.
Je ne dis pas que vous ne réagirez pas aux molécules naturelles des huiles essentielles, je dis juste que c'est autre chose et qu'il faut essayer. Que ces molécules sont différentes, vraiment. Les chimiques étant "isolées" (pures, pourrait-on dire), tandis que les naturelles sont compensées par des petites molécules qui, dans la plupart des cas, atténuent leur potentiel allergisant ou irritant.
Et que si vraiment ça pose problème, après essai (ce qui serait étonnant vu les choix des HE dans notre article "antirides"), vous vous cantonnerez à l'huile végétale mentionnée, sans y ajouter d'HE.
Je vous remercie de votre confiance.

Anne Dufour

Paru dans le : 
Type de publication : 

Partager

 

À chaque parution...

Enregistrer

Enregistrer

Participer au forum...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer