Le microbiote cutané

et les cosmétiques...

Notre peau fourmille de micro-organismes, une colonie naturelle avec laquelle nous cohabitons tous, et fort heureusement. On la connaît de mieux en mieux, et la cosmétique commence à l'utiliser à son profit… et au nôtre !

La philosophie et l’industrie ne cessent de nous le répéter, la beauté naît de l’intérieur. Pourtant, ce qui se joue à la surface de la peau pourrait bien être tout aussi essentiel. Les travaux récents et les publications scientifiques (en croissance exponentielle sur le sujet) révèlent l’existence d’un véritable écosystème, le microbiote, constitué de plusieurs milliards de micro-organismes directement impliqués dans la protection et le bien-être de notre peau.

LES MICROBIOTES À L'ÉTUDE
On estime que les bactéries hébergées par le corps humain sont environ dix fois plus nombreuses que ses propres cellules. Les tout premiers travaux ont été menés sur la flore intestinale et ont montré que cet écosystème joue un rôle très important dans la régulation de plusieurs fonctions chez l’humain : influence sur le surpoids et l’obésité, le diabète et autres maladies, y compris l’asthme ou certaines affections auto-immunes.
Depuis quelques années, les recherches se sont orientées également vers la flore cutanée, particulièrement riche et diversifiée. Les technologies de séquençage génétique ont permis des avancées spectaculaires dans sa compréhension par la cartographie des bactéries qui le composent.

LE RÔLE PROTECTEUR DU MICROBIOTE CUTANÉ
Les bactéries présentes dans le microbiote cutané ont un effet protecteur crucial pour la santé par bien des aspects.
Elles contribuent à l'équilibre du système immunitaire, à la réparation des lésions, à la protection contre l’exposition aux allergènes et aux rayons UV, mais aussi à lutter contre les dommages causés par l’oxydation et au maintien d’une peau bien hydratée et élastique.
En revanche, un microbiote déséquilibré est associé à de nombreuses affections dermatologiques comme l’eczéma, les allergies, les pellicules, l’acné ou encore les dermatites.

LES PRODUITS QUI CIBLENT LE MICROBIOTE CUTANÉ
Les industriels de la santé proposent déjà quelques produits ayant un effet sur le microbiote cutané. On les trouve sous forme de comprimés ou de poudres de probiotiques, élaborés pour accroître le nombre de bactéries bénéfiques (les « bonnes » bactéries) des microbiotes, ou de prébiotiques, constitués d’oligosaccharides ou polysaccharides à courtes chaînes pour favoriser la croissance de bactéries ciblées.

LES PROBIOTIQUES COSMÉTIQUES
L’industrie de la cosmétique n’est plus en reste, notamment avec l’éclosion de gammes de produits ciblant le microbiote cutané. De plus en plus de crèmes hydratantes contenant des probiotiques sont déjà en vente. De grands laboratoires de la cosmétique ont initié la tendance. De plus petits acteurs se sont également lancés dans le développement de produits destinés au microbiote cutané.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de réflexologie plantaire
Mon cahier de tisanes
Bourdonnements et autres maux d’oreilles
D’ici et d’ailleurs, les épices qui guérissent