Juillet Aout 2016 : tout est possible… Ou presque

Avec le dernier numéro, nos abonnés ont eu une surprise… Certains ne l’ont pas vue tout de suite. Il fallait ouvrir l’œil et bien regarder la couverture pour se rendre compte que ce n’était pas « Le journal de Sophie Lacoste », mais bien le leur !
Certaines personnes nous ont appelés, affolées : elles pensaient que tous les magazines étaient « à leur nom ». Mais non, chacune a eu le sien, différent des autres !
Je vous explique : il y a trois mois, avec mon grand fils Marin, je suis allée rendre visite à notre imprimeur et à notre routeur – c’est lui qui met sous film et envoie le magazine. Et ce jour-là, Stéphane, le routeur, nous a montré sa nouvelle imprimante numérique et nous a expliqué que, grâce à elle, il imprimait des offres personnalisées en envoyant des catalogues… Ça a fait son chemin dans ma tête : cette imprimante pouvait donc « identifier » les personnes destinataires d’un envoi et « écrire » des choses différentes selon les consignes qu’on lui donnait, hum hum…
Je sais que Stéphane aime les défis, alors je lui ai demandé s’il pensait qu’on pouvait imprimer la couverture en modifiant le sous-titre du journal pour y insérer le nom de chaque abonné… Et comme rien ne l’arrête, il a relevé le défi.
Pas de chance, l’imprimante est tombée en panne au moment du travail… Et le magazine est arrivé avec une semaine de retard, mais la surprise a fonctionné !

Souvent, pour parvenir à faire des choses un peu exceptionnelles, il faut commencer par imaginer qu’elles sont possibles ! D’ailleurs, c’est valable pour tout : inutile de tenter une expérience ou une aventure si l’on n’est pas convaincu qu’elle est réalisable…

Et quand on commence à imaginer que tout ou presque est possible, quand on lève les barrières de nos multiples a priori, l’horizon s’ouvre et l’optimisme arrive en renfort… D’après Stendhal, « La plupart des Hommes ont un moment dans leur vie où ils peuvent faire de grandes choses, c’est celui où rien ne leur semble impossible. » Et quand il mentionne les Hommes, il va sans dire qu’il s’agit de l’espèce humaine, femmes comprises.
Vivement le jour où chacun d’entre nous sera persuadé qu’un monde plus juste et généreux est possible ! En attendant, je vous souhaite un bel été…

Partager

 

À chaque parution...

Enregistrer

Enregistrer

Participer au forum...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer