Ampoule, plaie

Blessure, coupure, petite plaie, ampoule, même combat : désinfection, apaisement, cicatrisation.

Si l’on peut toute l’année se couper ou se blesser, l’été est particulièrement propice aux petites plaies : on randonne avec de nouvelles chaussures ou on transpire et « ça frotte » (ampoules), on déambule en tenue légère près des bosquets, se faisant griffer au passage par les végétaux, on essaie de nouveaux sports et on s’irrite la peau, on bricole, on jardine…
Plutôt que d’utiliser de l’alcool, qui assèche la peau, ou autres gels antiseptiques, qui favorisent le déséquilibre microbien de la flore cutanée, mieux vaut recourir aux huiles essentielles. Non seulement elles désinfectent parfaitement, mais en plus elles soulagent de l’inflammation et de toute douleur liée à la plaie. Enfin, elles accélèrent la cicatrisation pour que la mésaventure ne soit, très vite, plus qu’un microscopique mauvais souvenir.

VOS HUILES ESSENTIELLES
L’HE de lavande officinale (= lavande vraie)
Parfaite pour toutes les petites blessures, elle cumule les 3 propriétés recherchées : antimicrobes, antidouleur, anti-gonflements, et permet une cicatrice propre et discrète.
L’HE d’arbre à thé
Ultra antiseptique très polyvalente, elle est parfaite pour toutes les peaux coupées, abîmées, irritées... Dès qu’il y a besoin de désinfecter, car elle décime tous les microbes ainsi que les champignons. C’est aussi une excellente antalgique cutanée.

Ces deux huiles essentielles sont remarquablement bien tolérées. On peut donc les utiliser pures pour un maximum d’efficacité, à raison de quelques gouttes durant un temps limité.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Quelle contraception choisir ?
Les huiles essentielles qui guérissent
Mon cahier de lithothérapie
Mon cahier de beauté naturelle