L’asperge : les 4 meilleures associations santé

Rubrique

Verte, blanche, violette, toutes sont délicieuses. Mais comment les préparer pour un rendement santé maximal ?

Les petits secrets

Les asperges tièdes à la vinaigrette, c’est très bon. Mais si vous les associez à d’autres aliments, elles déploieront pleinement leur saveur teintée de soufre et multiplieront leurs bienfaits santé.

Digestion sereine : asperge + œuf

Les asperges apaisent les brûlures d’estomac et sont anti-nausées. Les œufs sont, eux, hyper digestes et très bien tolérés par les estomacs et intestins les plus sensibles.

Squelette fort : asperge + amande

Les asperges sont une magnifique source de vitamine K, amie de l’os. En plus, leur corps concentre un maximum de protodioscine, des saponines qui réduisent la perte osseuse ; alors, ne vous contentez pas des têtes, mais ôtez tout de même la partie trop fibreuse du pied. Les amandes, elles, sont bourrées de calcium.

Vous pouvez passer vos amandes quelques secondes à la poêle sèche si vous les appréciez un peu croquantes. Ne mettez pas trop d’eau dans la casserole pour obtenir un velouté dense, pas excessivement liquide.

Spécial flore intestinale : asperge + sauce soja

L’asperge est une mine d’inuline (une fibre spéciale) et de FOS (fructo-oligosaccharides), deux com­posants à effet prébiotique, c’est-à-dire bons pour la flore intestinale. La sauce soja contient des probiotiques (bactéries amies) et remplace donc avantageusement le simple sel.

Protection cardiaque : asperge + menthe

L’asperge est étonnamment riche en antioxydants — caroténoïdes, glutathion, acétylcystéine —, tous fortement protecteurs pour le cœur. Elle est également diurétique grâce à son asparagine. Et, enfin, fortement pourvue en acide folique, précieux composé anti-homocystéine (cette dernière augmente le risque d’athérosclérose). La menthe figure parmi le « top 10 » des herbes aromatiques les plus intéressantes pour le cœur et la protection anticancer.

La suggestion du chef : le risotto grand cœur

• Dans une poêle, faites revenir du riz à risotto (rond) avec un peu d’huile d’olive.
• Versez de l’eau frémissante petit à petit, au cours des 15 à 20 minutes de cuisson, au fur et à mesure que le riz la boit.
• Ajoutez en fin de cuisson des pointes d’asperges cuites et un peu de menthe fraîche coupée en tout petits morceaux (au couteau).

Allez-y doucement avec la menthe, vous ne formulez pas un dentifrice mais un risotto. Si vous aimez le parmesan, ajoutez-en un peu !

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon herbier des feuilles d’arbres... des campagnes et des forêts.
D'ici et d'ailleurs les aliments qui guérissent
Bien manger sans cuisiner
Mon cahier de remèdes aux épices