L'absinthe (Artemisia absinthium)

Rubrique

L’absinthe, vivace des lieux incultes, reconnaissable à ses feuilles blanc vert, est une plante médicinale connue depuis des siècles pour son action en cas de paresse intestinale.

L’emploi de son huile essentielle extraite par distillation est toxique, mais prise en feuilles, tiges ou fleurs, en tant que plante médicinale, elle est sans danger. D’ailleurs, les habitants d’Afrique du Nord ont l’habitude de parfumer leur thé à la menthe d’absinthe fraîche.

POUR FAVORISER LA DIGESTION, faciliter les règles et contre le mal de mer, les nausées, les ascaris et les oxyures :
INFUSION :
> Versez un quart de litre d’eau bouillante sur une cuillerée à café de sommités fleuries.
> Couvrez, laissez infuser vingt minutes, filtrez et buvez trois tasses à café par jour avec du miel.
Si vous voulez un effet vermifuge, prenez l’infusion le matin à jeun pendant 5 jours, une demi-heure avant le petit déjeuner, avec beaucoup de miel.

VIN :
> Dans un récipient en terre, versez un litre de vin rouge et 20 à 30 g de feuilles et sommités fleuries.
> Couvrez d’une gaze et laissez macérer une semaine dans un endroit sec et sombre.
> Remuez tous les deux jours.
> Filtrez, conservez dans une bouteille en verre opaque et prenez deux cuillerées à soupe de ce vin dans un peu d’eau avant chaque repas.

CONTRE LA GRIPPE ET LE RHUME, LES POUX, LES PIQÛRES D'INSECTES, les démangeaisons, les hématomes, les aphtes et les inflammations de la gorge, les peaux grasses, les pellicules, les maux de tête, les rhumatismes...
VINAIGRE DES QUATRE VOLEURS :
> Dans un récipient en terre vernissée, versez deux litres et demi de vinaigre de cidre sur 40 g d’absinthe absinthium, 40 g d’absinthe pontica, 40 g de romarin, 40 g de thym, 40 g de sauge, 40 g de menthe, 40 g de rue, 40 g de lavande, 5 g d’acore, 5 g de cannelle, 5 g de girofle, 5 g de muscade et 5 g d’ail.
> Couvrez d’une gaze et laissez macérer dans un endroit sec et à l’abri de la lumière pendant dix jours, en remuant régulièrement le mélange.
> Filtrez en exprimant bien les herbes. Réservez.
> Faites dissoudre 10 g de camphre dans 40 g d’acide acétique et ajoutez au vinaigre.
> Transposez dans une bouteille en verre teinté.
En cas de maladies contagieuses, buvez un verre d’eau additionnée d’une cuillerée à café de vinaigre plusieurs fois dans la journée.
Pour les angines, faites des gargarismes d’une cuillerée à soupe de vinaigre dans un petit verre d’eau et pour les aphtes, rincez-vous la bouche avec cette préparation.
Pour les autres symptômes, faites des frictions avec le vinaigre.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

L'Alimentation santé en pratique
Mon herbier des feuilles d'arbres… des parcs et des jardins
Mon cahier d'homéopathie
Mon cahier de remèdes et recettes au Miel