La renouée en cas de gastro ou d’infection respiratoire

Rubrique

Cette cousine de la bistorte devrait être dans toutes les armoires à pharmacie quand vient l’automne.

Elle ne paye pas de mine, la renouée, et vous la foulez sans doute aux pieds sans lui accorder le moindre regard. Pourtant, elle mériterait que vous préleviez ses fines tiges entre juin et septembre chaque année pour les mettre à sécher et en garder une provision pour la famille.

DERNIER RECOURS À LA DIARRHÉE
Dans les campagnes, on l’a toujours employée pour les « cours de ventre » et c’est bien en cas de diarrhée qu’elle se révèle la plus précieuse, même si elle possède nombre d’autres indications, en usage interne :
- les infections respiratoires
- les irritations digestives ou urinaires
- la goutte
- les maladies de peau
- l’arthrite
- les règles abondantes, les hémorragies digestives, les varices, hémorroïdes et phlébites.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Trucs et astuces de santé
Dans le bleu
Quelle contraception choisir ?
Bien manger sans cuisiner