Quand la restriction calorique (cosmétique !) fait rajeunir la peau !

Des ingrédients cosmétiques apparaissent aujourd'hui qui permettent aux cellules de la peau de recevoir les mêmes messages qu’en cas de jeûne alimentaire… Et les résultats sont là : la régénération s’accélère, la peau se lisse et les rides disparaissent ! Ce n’est pas de la magie, c’est de la cosmétique !

On connaît les avantages d'une restriction calorique sur la santé et la longévité. De nombreuses études scientifiques ont montré que ce régime diététique protège contre les stress, lutte contre les inflammations et diminue les processus biologiques du vieillissement. Avec pour conséquence une amélioration de la santé et une durée de vie prolongée.

Régime et sport : clés de la jeunesse et de la longévité

Au niveau cellulaire, la restriction calorique a pour effet de promouvoir la désintoxication et la réparation de l'ADN.

Sous l'effet d'une baisse en nutriments, on assiste à une baisse des niveaux de glucose et d'insuline, et, par voie de conséquence, à une diminution de l'activité de leurs récepteurs. Ce qui booste les facteurs de transcription FOXO, situés en aval de la signalisation de l'insuline et qui contrôlent la réponse aux différents types de stress, régulent les cycles cellulaires et favorisent la survie des cellules par une réparation des dommages causés à l'ADN et la lutte contre les radicaux libres : en quelque sorte, des régulateurs de bonne santé et de longévité…

Ces facteurs FOXO sont également stimulés par l'enzyme AMPK, dont la production est favorisée par l'exercice physique, mais qui décline avec l'âge et l'excès de calories.

Cela paraît peut-être un peu technique, dit comme ça, mais si on veut résumer très simplement tous ces processus, il suffit de dire : mangeons peu et bougeons beaucoup, et nos cellules seront plus saines, vivront mieux et plus longtemps !

Tous ceux qui ont expérimenté des périodes de jeûne alimentaire ont aussi remarqué ses effets sur la peau : plus nette et raffermie, elle montre un teint éclairci et lumineux… et semble comme rajeunie.

Et si on faisait plus facile ?

Ça n'est pas un scoop, on sait bien tout cela maintenant, mais… même si on est plein de bonnes résolutions, quand on est plongés dans le quotidien, entre travail, enfants, tâches de la vie courante… et un agenda trop plein, on a tendance à se laisser dépasser un peu, et régime et sport restent plus faciles à se promettre qu'à faire !


Pourrait-on compenser les effets de notre mode de vie par une solution qui viendrait de la cosmétique ? Imaginerait-on un ingrédient (et donc un produit qui le contiendrait) capable d'agir sur les cellules comme le fait le duo restriction calorique + sport, mais sans aucun autre effort à faire que d'appliquer régulièrement une crème sur sa peau ?

Eh bien… la réponse est oui ! Et on le prouve par l'exemple, avec une histoire qui commence au cœur des neiges éternelles…

Coenochloris Signiensis : l'algue des neiges

Les algues des neiges sont des micro-organismes qui ne comptent qu'une seule cellule, et qui ont la capacité unique de vivre activement à des températures avoisinant les 0 °C. Les changements de concentration pigmentaire sont une des stratégies développées par les algues des neiges pour leur permettre de s'adapter à leur habitat extrême. Mais elles en ont d'autres, comme la production d'autres métabolites secondaires comme des biopolymères, des glycoprotéines « anti-gel » (AFGPs) ou des aminoacides osmotiques et des sucres…

Toutes ces propriétés, comme les substances produites par ces algues des neiges, ont intéressé une société suisse, Mibelle Biochemistry, spécialisée dans la mise au point d'ingrédients actifs cosmétiques innovants.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Découvrez nos livres santé

Cuisiner autrement en automne
Mon cahier de bien-être des 4 saisons
Mon cahier détox sucre
Faut bien mourir de quelque chose !