Le cannabis, potentiellement anticancéreux

dim, 11/12/2016 - 12:48 -- Rebelle-Santé
Rubrique : 

Dans une interview de Paul Hofman, directeur du laboratoire de pathologie de Nice et chercheur pionnier dans la détection du cancer du poumon, ce n’est pas le cannabis en lui-même qui serait facteur de cancer, mais tout ce qu’on lui associe : le tabac et ce que les vendeurs de « shit » ajoutent pour « gonfler » les ventes. Pur, à l’état naturel, au contraire, le cannabis serait « anticancer ». Mais voilà, on ne dispose que d’études in vitro, en laboratoire, pour le prouver ; rien sur des humains, pas d’essai clinique (il faut garder à l’esprit que le cannabis est une plante, donc non brevetable, alors pas forcément très intéressante pour l’industrie pharmaceutique…).
Vient alors la question de la loi. Imaginons qu’on ait le droit de cultiver ses propres plants de cannabis, le problème des additifs et de la qualité ne se poserait plus. Évidemment, il y a le revers de la médaille. Car si, a priori, le cannabis se révèle un bon anticancéreux (et, témoignages à l’appui, un excellent moyen de supporter la chimio sans trop d’effets secondaires), il serait malhonnête de nier ses effets sur la motivation et les capacités d’apprentissage, bref, de ne pas prendre en compte ses effets très néfastes chez des jeunes qui se retrouvent en perdition sans avoir idée que ce qu’ils fument avec leurs potes puisse contribuer à leur mal-être et à leurs échecs…

Retour au sommaire de Rebelle-Santé n° 191

Paru dans le : 
Type de publication : 

Partager

 

À chaque parution...

Enregistrer

Enregistrer

Participer au forum...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer