La REcyclerie

Un tiers-lieu multifacette
Rubrique

Ces lieux alternatifs de socialisation et de conscience écologique, solidaires et responsables, se multiplient. Qu’ils proposent du co-working, de l’agro-écologie ou du recyclage, ils ont le même esprit : faire plus simple, plus respectueux, créer, partager et faire ensemble. C’est le cas de la REcyclerie à Paris, un exemple assez emblématique du genre.

NOUS SOMMES AU CENTRE NÉVRALGIQUE DE LA RECYCLERIE : L’ATELIER DE RENÉ
Deux jeunes femmes sont concentrées sur deux tiges de bois qu’elles viennent de couper sur un grand établi. Elles vont devoir les assembler pour faire un castelet. Margot et Flore, comédiennes en herbe d’une vingtaine d’années, sont en train de fabriquer un bout des décors de leur prochain spectacle. « On connaissait le lieu pour être venues boire un pot à la cantine, indique Margot, et on a eu l’idée de venir à l’atelier pour faire notre décor ».
En apportant son matériel, son imagination, n’importe qui, moyennant une adhésion de 25 euros, peut venir ici pour fabriquer ou réparer un objet. Tous les outils sont à disposition avec, en prime, les précieux conseils du fameux René. En réalité, personne ici ne s'appelle René et ils sont deux à animer ce lieu. « René », c’est un clin d’œil à la renaissance des objets, car ici on lutte contre l’obsolescence du monde matériel.

RÉPARER ET RENDRE AUTONOME
Le matin, les « Renés » réparent les objets apportés par les adhérents (petits meubles, objets divers et électroménager), l’après-midi, ils ouvrent l’atelier aux particuliers. « Il y a des cours pour apprendre à bricoler, des ateliers "upcycling"* pour vous apprendre, par exemple, à réaliser un skateboard. »
Lorsqu’on entre ici, on a l’impression de pousser la porte d’une vieille maison, garnie de meubles d’occasion. On aperçoit, ensuite, dans cette immense pièce, le bar central, l’atelier, bien sûr, la grande cantine, l’espace d’accueil avec ses fauteuils et tableaux d’affichage. L’ensemble donne un curieux mélange de neuf fait avec du vieux !

L’ÉQUATION ÉCONOMIQUE
Pour faire fonctionner tout cela, il faut bien des recettes financières, puisque la majorité des activités est gratuite, si l’on exclut le coût de l’adhésion. L’idée, dont les créateurs sont assez fiers, est simple : c’est l’activité de bar-restaurant qui finance l’ensemble des activités. Stéphane Vatinel a fait un calcul élémentaire : « Nous avons 75 % de consommateurs "ludiques" qui viennent ici surtout pour boire un verre ou manger un morceau. Ces consommateurs, via le bistrot-cantine, financent 100 % des activités que nous proposons aux autres consommateurs ».

NE PAS CONFONDRE LA RECYCLERIE ET LES RESSOURCERIES
La REcyclerie est un lieu alternatif unique géré par une association et une société privée. Le terme Ressourcerie désigne un type de tiers-lieux que l’on trouve maintenant un peu partout en France. Ce sont des associations d’économie solidaire et sociale, adhérant à une charte nationale.

PLUS D'INFOS
La REcyclerie : 83, boulevard Ornano - 75018 Paris. 01 42 57 58 49 - www.larecyclerie.com

* upcycling : donner une seconde vie à un objet, ou utiliser plusieurs objets pour en créer un nouveau.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Ordre et désordres
Produits chimiques : l'overdose
Ma bible de l'homéopathie
Autisme : un nouveau regard, causes et solutions