Lyme

silence ! Je pique…
Rubrique

Maladie du siècle ? En tout cas, la maladie de Lyme est un véritable fléau. Mal diagnostiquée et donc mal soignée, elle pourrit la vie de milliers de personnes.

LYME ?
Le nom vient d’une ville américaine du Connecticut où la maladie a été détectée par le Dr Burgdorfer pour la première fois en 1975. Autrefois appelée « érythème chronique migrant de Lipschutz », cette infection est due à une bactérie, la Borrelia burgdorferi transmise à l’humain par les piqûres de tiques – mais aussi de taons, d’araignées – contaminées. Le diagnostic difficile est dû à la méconnaissance de cette maladie et des nombreux aspects qu’elle peut présenter.
La meilleure prévention lors de balades en forêt est l’utilisation d’un mélange d’huiles essentielles répulsif et une inspection systématique au retour de promenade : le risque de transmission de la maladie atteint 100 % après 72 heures si la tique infectée n’est pas retirée…

DE LA DIFFICULTÉ DE SE FAIRE DIAGNOSTIQUER
« C’est un véritable parcours du combattant », constate, révoltée, Catherine Seide, phytothérapeute installée en Provence. Et elle raconte : « Il y a 3 ans et demi, dans la nuit, j’ai eu comme des brûlures dans le dos – ça a commencé comme ça… Aux urgences, ils m’ont donné une pommade et c’est tout ! »
En 2013, elle commence à voir des médecins : service infectiologie à l’hôpital de Marseille où le test sérologique Elisa se révèle négatif. La maladie de Lyme n’est donc pas diagnostiquée. « Deux autres médecins me l’ont prescrit ; à chaque fois, il était négatif. » Pas surprenant lorsqu’on sait que ce test ne détecte que 3 borrélioses sur la cinquantaine qui existe. Catherine Seide poursuit : « Je ne me souvenais pas avoir été piquée par une tique, juste d’un érythème sur la jambe, il y a environ 15 ans. »
Après des IRM et un rendez-vous chez un rhumatologue qui ne résout rien, Catherine se décide finalement à franchir le Rhin et à consulter un médecin allemand qui lui fait passer un test très pointu par immuno-florescence (1) : prise de sang et microscopie en champ sombre et là, on peut voir les fameuses bactéries porteuses de la borréliose de Lyme. Ouf, enfin, elle sait ! Et peut dorénavant se concentrer sur les soins appropriés.

MIRACULÉ DE LYME !
L’histoire de Jean-Patrick Bonnardel, pharmacien, est différente. « Il y a quelques années, je me suis retrouvé dans un état terrible : je tombais, je pouvais à peine parler… » On pourrait presque dire que c’est sa passion pour les champignons qui l’a sauvé ! Car ce mycologue a repéré une tique sur sa peau en se douchant, au retour d’une virée en forêt. Il l’arrache, mais, quelques jours plus tard, il a l’épaule droite paralysée. Le médecin consulté lui retire la tête de la tique et lui prescrit une antibiothérapie de 3 semaines. « Miracle ! Je passe enfin 21 jours sans tomber… »
Le pharmacien comprend alors qu’il est un récidiviste de la maladie de Lyme.

Commence alors, pour le chercheur, un parcours parsemé de surprises et de découvertes. « Je suis allé me faire soigner en Suisse par le Dr Nathalie C., spécialiste des métaux lourds à Neufchâtel – 6 mois d’antibiotiques et d’antiparasitaires, suivis par 6 mois d’argent colloïdal. » Après ce « traitement de cheval », il a lui-même mis au point un protocole composé d’huiles essentielles, de cardère (2), millepertuis et de renouée du Japon en gélules. « J’ai essayé avec succès plusieurs remèdes homéopathiques, précise-t-il aussi. Des cures de gemmothérapie (aulne glutineux, noyer et peuplier notamment) stimulent également l’immunité. »

À LIRE
Maladie de Lyme – Traitements alternatifs de J.-P. Bonnardel (Éditions Montagnole) – 15 €
Guérir naturellement la maladie de Lyme de Wolf-Dieter Storl (Éditions Trédaniel) – 19,90 €
L’affaire de la maladie de Lyme de Chantal Perrin & Roger Lenglet (Actes Sud) – 19,80 €

À VOIR
Le film Quand les tiques attaquent sur dailymotion.com

SE RENSEIGNER
BCA Clinic, spécialisée dans le traitement de la borréliose, à Augsburg. www.lamaladiedelyme.fr
Lyme sans frontières, association créée par Judith Albertat, une ancienne pilote qui s’est battue contre cette maladie. www.associationlymesansfrontieres.com
La Fédération Française contre les Maladies Vectorielles à Tiques (FFMVT) peut, sur demande, vous renseigner sur l’existence éventuelle d’un médecin soignant cette maladie dans votre région. contact@ffmvt.org

(1) Test mis au point par un chercheur français.
(2) De la famille des Echinacea, antibiotique végétal.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les massages aux huiles essentielles qui guérissent
Recettes gourmandes anti-cancer
Et si vous faisiez tout vous-même?
Mais pourquoi personne ne nous le dit ? L'alimentation santé des ados.