Méditer pour se ressourcer

Rubrique

La méditation est l’acte le plus simple que nous puissions tous réaliser. Nul besoin d’acheter quelque chose ou d’avoir un talent particulier. Les bienfaits de la pratique offrent le calme, la joie, la compréhension et le contrôle des émotions. C’est une expérience paisible et heureuse, il n’y a pas lieu de s’en priver.

Relié à la conscience humaine, l’acte de méditer est associé à celui de penser. Qui n’en a pas déjà fait l’expérience en se laissant absorber par une idée ou un sujet de préoccupation au point de ne plus être réceptif à l’ambiance environnante ? C’est le début de la concentration méditative. En revanche, quand il s’agit de provoquer cet état où l’attention est instantanément présente à ce qui est, les difficultés apparaissent. Toute la culture du processus d’entrée en conscience relève de l’entraînement de l’esprit basé sur une culture de l’habitude. Et pour cela, les méthodes proposées sont innombrables et variées.

LE FIL CONDUCTEUR
Méditer est aussi simple que respirer, c’est pour cela que le premier exercice consiste à porter toute son attention sur le va-et-vient du souffle. Rien d’autre à faire que de rester conscient de sa respiration pendant quelques minutes. Vous voyez bien que jusque-là c’est à la portée de tout un chacun. Vous pouvez commencer tout de suite en prenant soin de vous détendre tout en observant votre souffle passer dans le courant de son rythme naturel. Vos pensées traversent l’espace mental comme les nuages passent dans le ciel, laissez-les faire sans chercher à les retenir, sans y prêter plus d’attention et détendez-vous. Si vous voulez commencer par quelque chose, vous pouvez pratiquer cet exercice aussi souvent que vous le souhaitez, même brièvement, mais vous pouvez aussi lui accorder une dizaine de minutes et là, le bien que vous en tirerez sera décuplé.

UNE MÉTHODE ANCESTRALE
On parle beaucoup de la méditation de pleine conscience et les ouvrages et autres entreprises fleurissent à ce sujet avec un grand succès. Les origines de cette pratique remontent à l’époque où le Bouddha lui-même l’enseigna de manière plus approfondie à ses disciples, dans le but de leur permettre de déraciner les causes des souffrances logées dans l’esprit humain. À présent, le monde ne veut retenir que les techniques, négligeant volontairement les efforts particuliers à produire en même temps que le savoir-faire. Un peu comme lorsque l’on traite un problème de santé en soignant le symptôme sans en chercher la cause profonde et la guérir. Il en va de même avec la pratique méditative qui ne doit pas s’en tenir seulement à rester tranquille quelques instants régulièrement, mais s’appliquer à demeurer présent dans tous les faits et gestes du quotidien. C’est donc là où intervient l’attitude essentielle de la méditation nommée “Vipassana”.

LA CONSCIENCE TOUJOURS PRÉSENTE
Vipassana signifie “la vision pénétrante”, autrement dit : voir les choses si clairement qu’elles apparaissent telles qu’elles sont et non telles que les projections de l’esprit les montrent selon les tendances mentales des uns et des autres.
Pour bien vous exercer à la méditation, il vous faut une belle motivation. Plus vos aspirations seront nobles et élevées, plus leurs résultats vous donneront satisfaction. Il ne s’agit pas d’un travail sur soi, mais en soi, et pour cela il n’y a rien à forcer. Votre motivation va soutenir votre progression tout en douceur, sans contraintes, sans violences intérieures, faites-vous confiance. Accordez-vous un peu de temps pour observer ce qui se passe en toute chose dans l’immédiateté. Apprenez ainsi à regarder l’instant sans chercher à l’interpréter, sans le juger. Contemplez cet instant tel qu’il est sans y introduire quelque sentiment que ce soit, restez neutre juste à ce moment. En pratiquant de cette manière, vous devenez le témoin de la vie telle qu’elle se présente à chaque instant qui passe. Vous n’imaginez pas à quel point cette pratique est reposante, déstressante et détoxiquante. N’hésitez pas, faites-en l’expérience.

LES QUATRE "OBJETS" D'ATTENTION
Voici les principaux supports méditatifs proposés pour commencer à intégrer la pratique de Vipassana : le corps, les sensations, les émotions et l’esprit, vu comme étant différent du mental.
PREMIER ENTRAÎNEMENT
> Asseyez-vous, fermez les yeux et détendez-vous tout en gardant votre dos droit sans rigidité.
> Votre attention se porte sur le ressenti de votre corps. Pour commencer, dirigez-vous mentalement vers le sommet de votre crâne, respirez profondément à chaque passage. Puis ressentez toute la surface de votre tête et de votre visage comme si votre souffle caressait votre peau en favorisant la détente de vos front, tempes, yeux, joues, nez, oreilles, bouche, en étendant un contact plus en profondeur, au niveau de la mâchoire, langue, gorge, cou. Puis, lentement, descendez le long de vos épaules et tour à tour de vos bras et mains, entrez dans votre corps par la porte des côtes, du ventre, des hanches, descendez vers vos jambes et pieds sans jamais oublier de respirer consciemment dans toutes les stations corporelles visitées. Remontez ensuite par l’arrière des jambes et des cuisses, entrez dans vos hanches, montez vers votre taille, laissez-vous glisser le long de votre dos, entre les omoplates pour rejoindre les épaules, la nuque, l’arrière du crâne et atteindre de nouveau le sommet du crâne.
> La boucle est bouclée. Par cette exploration, vous vous êtes éveillé à toutes les sensations de votre corps, c’est la première étape au cours de laquelle vous éviterez de somnoler ou de rechercher des sensations particulières. Vous apprenez à accepter tout ce qui vient en spectateur sans rien retenir ni rien rejeter. La réalité apparaît alors telle qu’elle est à l’instant.

LA PROGRESSION
Le premier entraînement doit être mis en application régulièrement jusqu’à ce qu’il soit parfaitement intégré dans tous les sens de sa valeur. Il est le premier palier à franchir avec constance pour poser votre esprit et lui apporter la stabilité mentale nécessaire à l’évolution du calme et de la sérénité recherchés. Le temps de réalisation ne se compte pas, laissez-vous apprécier ce qui est simple et qui, comme cet exercice, vous mènera jusqu’à l’aboutissement de vos rêves de paix. Alors à vous toutes et tous amis lecteurs, plein de bons souhaits dans votre démarche vers le bien-être profond avec la pratique de la méditation.

À LIRE
La vision profonde de la pleine conscience à la contemplation intérieure, de Thich Nhat Hanh aux éditions Albin Michel. 7,70 €

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Bien manger sans cuisiner
Mon cahier de lithothérapie
Ma bible de la phytothérapie
Quelle contraception choisir ?