Autonomie et liberté…

L’autonomie, c’est la liberté. La liberté de choisir et d’être responsable de ses choix.
Pour cela, dans Rebelle-Santé, nous essayons de vous donner des informations les plus fiables et les plus objectives possibles en matière de santé, l’idée étant que vous fassiez vous-même la part des choses, que vous calculiez le rapport « bénéfices/risques » de vos choix.
Vous adorez les frites ? En manger vous procure un tel bien-être que vous oubliez pour quelques heures vos soucis ? Oui, mais les frites, c’est plein de gras très toxique ! À vous de faire un choix judicieux : vous pouvez garder ce petit péché pour des moments rares et précieux (parce que le principe de plaisir est un atout majeur de santé)… et en retirer du plaisir sans pour autant encrasser votre organisme.
Si vous lisez régulièrement Rebelle-Santé, vous savez que, depuis toujours, nous vous invitons à reprendre en main votre santé, en soignant vous-même vos petits tracas quotidiens, en ne vous laissant pas gagner par le stress, en apprenant à mieux vous connaître, bref, en devenant de plus en plus autonomes.
Quand on a su ce que projetait le gouvernement en matière de politique vaccinale, il faut bien dire qu’on est restés perplexes. La polémique allait déjà bon train ces dernières années sur les trois vaccins obligatoires (non remis en question depuis plus de 50 ans…), et voilà qu’on voudrait en injecter 11 aux nourrissons.
Si vous êtes parent et que vous vous rebellez, on a vite fait de vous expliquer que, non seulement, ne pas vacciner votre enfant met en péril sa santé, mais aussi celle de ses contemporains. Rien ne vaut le bon principe de culpabilisation pour arriver à ses fins sans trop de rébellion.
Pourtant, il me semble absurde de ne pas donner le choix aux parents, et de le faire en ayant l’honnêteté de peser le pour et le contre. Après avoir souhaité que le gouvernement ait la bonne idée d’offrir un abonnement à Rebelle-Santé à tous les citoyens (pour limiter le trou de la sécu), je revois mes ambitions… Sagesse de la cinquantaine oblige (qui ne veut pas dire résignation !), j’espère ardemment que notre ministre retrouve ses esprits et, en attendant, je vous invite à lire le petit exposé de Senta Depuydt…
Je vous souhaite un très bel automne…

S'informer de chaque parution

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Participer au forum

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre ...

        

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Recevoir des "recettes de santé"