Le régime Cétogène

mer, 01/11/2017 - 00:00 -- Murielle Toussaint
Votre allié contre le diabète, le cancer et la maladie d’Alzheimer

Et si un régime pouvait précipiter la mort des cellules cancéreuses, diminuer l’insulino-résistance des personnes diabétiques et améliorer les fonctions cognitives des malades d’Alzheimer… Ce régime existe, c’est l’alimentation cétogène : un régime riche en lipides, raisonnable en protéines et très pauvre en glucides pour relancer le processus de guérison.

Manger beaucoup de graisses pour guérir, y compris du beurre et de la crème, c’est une idée difficile à accepter… On nous répète depuis tellement de temps que les graisses sont mauvaises pour le coeur, qu’elles font grossir, etc., qu’il est normal d’avoir du mal à dépasser cette barrière psychologique. Pourtant, le régime cétogène a amélioré la santé de nombreuses personnes de manière spectaculaire, qu’elles souffrent de diabète, d’épilepsie, de maladies auto-immunes et même de cancer et de maladie d’Alzheimer. En réalité, ce régime n’est pas nouveau. Dans les années 20, le Dr Wilder l’utilisait déjà avec succès pour soigner l’épilepsie à la clinique Mayo au Minnesota.
En moyenne, l’alimentation d’une personne qui se préoccupe de sa santé est composée de 40 à 50 % de glucides (essentiellement des céréales), de 35 à 40 % de lipides et de 15 à 25 % de protéines (y compris végétales). Le régime cétogène est très différent. 90 % de l’alimentation provient des graisses, 8 % des protéines et seulement 2 % des glucides. Si vous êtes habitué à une alimentation basée sur les céréales, ce type d’alimentation constitue un vrai bouleversement. Mais pourquoi consommer 90 % de graisses ? L’objectif est d’induire un état de cétose dans votre organisme. Il a en effet été démontré que la cétose permet d’améliorer ou même de guérir de nombreuses maladies.

Un mécanisme proche de celui du jeûne

Mais qu’est-ce que la cétose ?

 

C’est une modification du carburant principal de l’organisme. Normalement, nos cellules tirent leur énergie principalement des glucides. Lorsqu’on les prive de ce carburant, elles doivent s’approvisionner en énergie autrement. Elles vont alors brûler les graisses via un mécanisme appelé cétose. Le foie va produire des cétones à partir des graisses et ces cétones vont servir de source d’énergie à l’organisme. C’est la cétose.
Nos ancêtres mettaient souvent leur organisme en état de cétose, lors de périodes de pénuries de nourriture, par exemple.

Le régime cétogène en pratique

Si vous avez une alimentation à dominante glucidique ou encore si vous êtes végétarien, le régime cétogène va sans aucun doute vous demander un peu d’organisation. Mais sachez que végétarisme et régime cétogène ne sont pas incompatibles. Une belle omelette aux girolles, par exemple, s’intègre parfaitement dans le cadre d’un régime cétogène à condition de bannir le pain.
La bonne nouvelle est que vous mangerez moins et vous n’aurez jamais de fringales, les graisses ayant un grand pouvoir rassasiant. Si vous êtes un gros consommateur de glucides, les premiers jours vous sembleront peut-être difficiles, mais l’envie de sucre s’atténuera rapidement.

Aliments autorisés en grande quantité

L’huile d’olive, l’huile de coco, la crème de coco, le beurre de lait cru et le beurre clarifié, le saindoux, la graisse d’oie ou de canard, l’huile de noix pour l’assaisonnement, les graines (courges, tournesol, lin…), l’avocat, les olives.
Si vous consommez des produits laitiers, vous pouvez y ajouter la crème de lait cru, les fromages et yaourts gras.
Toutes ces graisses sont essentielles puisque, dans le cadre du régime cétogène, vous devez consommer 4 portions de lipides pour 1 portion de non-lipides.

Aliments à éviter

Les aliments à proscrire dans le cadre de la diète sont tous les sucres (sucre, miel, confiture, jus de fruits, sucreries, etc.), le pain, les pâtes, le riz, les pommes de terre, les céréales, les légumineuses (lentilles, pois chiche…). Si vous ne pouvez pas vous passer d’un plat de spaghettis, il existe des pâtes de konjac, un tubercule asiatique, très riche en fibres et pauvre en glucides. Et si vous rêvez de crêpes, pensez aux farines d’oléagineux.
Si vous ne pouvez pas vous passer du goût sucré, la poudre de stévia (la vraie, pas celle vendue en supermarché) peut faire l’affaire. Pensez aussi aux épices comme la vanille ou la réglisse, à la poudre de noix de coco qui donnent une impression de sucré sans apporter de glucides (voir mon article Sevrez-vous du sucre dans lRebelle-Santé n° 191).

À LIRE
Le régime cétogène contre le cancer, des Pr Ulrike Kämmerer, Dr Gerd Knoll, Dr Christina Schlatterer - Éditions Thierry Souccar - 320 pages - 19,90 €
Céto cuisine. 150 recettes cétogènes, de Magali Walkowicz - Éditions Thierry Souccar - 255 pages - 22 €
Le pouvoir thérapeutique du régime cétogène et de l'huile de coco, du Dr Mary T. Newport - Éditions Josette Lyon - 285 pages - 22 €
Maladie d'Alzheimer. Et s’il y avait un traitement ? du Dr Michèle Serrand - Éditions Thierry Souccar - 192 pages - 14,90 €

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site...
Article paru dans le : 

Voir aussi : 
Type de publication : 

Partager

 

À chaque parution...

Enregistrer

Enregistrer

Participer au forum...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer