Ma prescription naturelle en cas de BPCO...

mer, 01/11/2017 - 00:00 -- Danièle Festy
Pour vous aider à mieux vivre
Rubrique : 

Depuis plusieurs années, vous toussez, d’une toux de plus en plus persistante et grasse avec production de crachats, le matin surtout, vous êtes de plus en plus essoufflé(e) au moindre effort (dyspnée), vous souffrez d’une forte gêne respiratoire. Vous expirez de moins en moins d’air. Et vous fumez depuis bien longtemps, ou vous avez fumé plus d’un paquet de cigarettes par jour pendant fort longtemps...

Ou vous avez été régulièrement exposé(e) au tabagisme passif au travail ou à votre domicile.
Ou bien votre métier vous expose quotidiennement à des polluants.
Ou, étant enfant, vous avez traversé de nombreuses infections des voies respiratoires inférieures.
Ou vos parents en ont souffert avant vous.
Ou vous avez longtemps consommé du cannabis.
Ou vous aimez trop la charcuterie...

Bref, le diagnostic est tombé, vous êtes atteint(e) de broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO).
Peut-être souffrez-vous aussi de bronchite chronique ou d’emphysème ?
Peut-être en êtes-vous au stade de l’insuffisance respiratoire chronique et traité(e) à domicile par oxygénothérapie ou ventilation assistée ?
Peut-être souffrez-vous également d’affections associées : problème cardio-vasculaire, cancer du poumon, dépression, ostéoporose, anémie.

ATTENTION, Appelez le médecin si :

- vous êtes essoufflé(e), votre respiration est sifflante,
- votre toux est plus profonde et plus importante que d’habitude,
- vous crachez en toussant,
- vos jambes gonflent,
- vous avez de la fièvre.

Dans tous les cas, les huiles essentielles, bien choisies et bien utilisées, les extraits de plantes, l’homéopathie, les oméga 3, le magnésium vont vous aider à mieux vivre votre maladie, à gérer au mieux les épisodes infectieux et à vous débarrasser de votre assuétude au tabac, si ce n’est déjà fait.

QU'EST-CE AU JUSTE QUE LA BPCO ? PAR QUOI SE TRADUIT-ELLE ?
- Une diminution progressive et irréversible du calibre de vos bronches, la déformation des alvéoles pulmonaires qui perdent peu à peu leur souplesse.
- Les échanges gazeux se font plus difficilement (emphysème).
- L’épaississement des bronches et bronchioles, ce qui entraîne leur obstruction, d’où une diminution progressive du souffle.
- Une production excessive de mucus.

VOUS ÊTES PASSÉ(E) PAR CES ÉTAPES...
- L’interrogatoire médical (tabagisme ? toux chronique matinale ? gêne respiratoire à l’effort ?).
- La mesure de votre souffle par un spiromètre chez le pneumologue (plus les voies aériennes sont obstruées, plus le volume d’air expiré est faible).
- La mesure des gaz (oxygène et gaz carbonique) dans le sang artériel.
- La radiographie pulmonaire et le scanner.
- La culture des expectorations.

QUELS TRAITEMENTS NATURELS POUVEZ-VOUS LEUR ASSOCIER?

L’arrêt du tabac
Le premier et le plus important des « traitements » est sans aucun doute le sevrage tabagique. Et, en même temps, l’interruption de toute exposition aux substances favorisant la maladie.
=> Libérez-vous de la cigarette et évitez les ambiances enfumées. Les conseils naturels suivants pourront vous aider à en finir avec le tabac, sans prendre de poids, et sans devenir acariâtre.
=> À chaque envie de fumer, mâchez 2 feuilles de menthe ou de thym frais, ou respirez votre flacon d’huile essentielle de basilic exotique et buvez un verre d’eau.
=> Diffusez dans l’atmosphère une de ces huiles essentielles au choix : menthe poivrée, litsée citronnée, pin sylvestre, géranium, cèdre du Liban, ou mieux, un mélange de 2 ou 3 d’entre elles.
=> Appliquez 2 gouttes d’HE* de marjolaine des jardins sur votre plexus solaire et les faces internes de vos poignets et humez-les… plusieurs fois par jour.
=> Prenez 5 granules de Tabacum 5 CH et 5 granules de Gelsemium 5 CH, matin, midi et soir.

POUR FLUIDIFIER LES SÉCRÉTIONS BRONCHIQUES
Dans un flacon en verre coloré muni d’un stilligoutte, mélangez à parties égales :
> HE d’eucalyptus radiata
> HE de rosmarinus officinalis cineoliferum
> HE de myrtus communis
> HE de melaleuca quinquenervia
Massez-vous ou faites-vous masser les bronches et le dos avec 3 gouttes du mélange diluées dans 1/2 cuillerée à café d’huile végétale au choix, 3 fois par jour, et diffusez-en quelques gouttes pendant 10 minutes 2 à 3 fois dans la journée.

POUR LIMITER LES POUSSÉES
Supplémentez-vous en vitamine D pour réduire l’intensité et la durée des poussées. Voyez avec vos thérapeutes.

ALIMENTATION
Diminuez votre consommation de sucre
. La digestion des sucres produit beaucoup de dioxyde de carbone. Ce gaz doit être évacué par les poumons, qui peinent déjà à accomplir leurs fonctions.

HYGIÈNE DE VIE
- Vivez dans un environnement sain
- Développez vos capacités respiratoires
- Attention à la contagion
- Buvez 2 litres d’eau par jour

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site...
Article paru dans le : 

Type de publication : 

Partager

 

À chaque parution...

Enregistrer

Enregistrer

Participer au forum...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer